« Si vous aimez ce que vous faites vous ne travaillerez jamais de votre vie. »

photographer_1

Plusieurs photographes font de la photo pour le plaisir ou comme passe-temps. D’autres ont choisi d’en faire le métier. C’est le cas de la photographe Lynn Cartia. Elle nous explique sa conception de la photographie, qui selon elle, peut largement dépasser l’unique intérêt de « faire de la photo ». Mais elle nous explique que, parfois, nous ferons face au désespoir. Voici ses recommandations.

Cela est normal !

Je voudrais trouver qui a inventé cette phrase, avoir une machine pour revenir dans le temps, lorsqu’il / elle était un bébé, et l’amener dans une île pour être élevé par des loups afin que ce sentiment ne fasse jamais partie de ce monde. Parce que cela semble vrai, mais en fait, ce ne l’est pas; c’est faux !

J’aime être un parent, mais il cela exige beaucoup de travail. Et autant que j’aime mes enfants, que je pourrais mourir pour eux, il y a des jours où je les vendrais à des Gitans. Il en va de même pour ce que vous faites.

Vous pouvez l’aimer, mais il y aura des jours que vous ne l’aimerez pas autant. Des jours où vous aurez juste envie de jeter la serviette. Des jours où vous aurez envie d’essayer autre chose. Des jours où tout semblera si horrible, que dans votre vie, vous voudrez vendre des billets aux gens, ou quoi que soit d’autre, mais ne plus être photographe. Durant ces moments de désespoir, ce qu’il faut savoir; c’est que c’est normal !

Des moments d’incertitudes

Et, plus important encore, tous les photographes ont déjà ressenti ces moments de désespoir, malgré ce qu’ils nous montrent sur leur compte Instagram. Vous savez ce que je veux dire. Ces images fabuleuses ! Ces photos de rêve ! En les voyant, vous vous demanderez ce que vous avez faits de mal. Je vais vous dire quelque chose; toutes ces images sont des absurdités, elles ne sont pas réelles !!!

Lorsque vous vivrez ces jours où plus rien ne semblera fonctionner; recherchez de nouvelles perspectives. Recherchez-les. Prenez-les et gardez-les précieusement, car ils sont les radeaux d’une vie, dans une mer de boues. Cela vous rassurera en vous éloignant des doutes, de l’insécurité et de vos émotions qui se trouvent de l’autre côté, où le doute et l’incertitude attendent pour vous assainir. Rappelez-vous lorsque vous serez frappé par ces moments d’incertitudes; ils finiront par passer, car tout finit par passer.

« Si vous aimez ce que vous faites vous ne travaillerez jamais de votre vie. ». Cet adage est faux et vous le constaterez un jour ou l’autre. Vous constaterez que parfois, même une grande passion comme la photo, peut devenir lassante et vous fera vivre des moments de désespoir et d’incertitudes.

À propos de l’auteure

Lynn Cartia est une photographe buveuse de vodka et guide à travers les eaux sombres de la photographie professionnelle. Mais surtout, elle ne se prend pas aux sérieux. Vous pouvez découvrir son travail en visitant sa page Facebook. (Ce texte est une traduction libre d’un article publié sur son blog).

Un commentaire