4 principes d’éclairage que j’aurais aimé savoir lorsque j’ai débuté en photographie

Lorsque j’ai commencé à m’intéresser à la photographie, j’ai eu beaucoup de difficulté avec l’éclairage, notamment pour mettre en évidence les visages sans que les ombres ne viennent perturber mes photos, ou tout simplement des yeux sans profondeur et des arrière-plans plus ou moins distinctifs. Les explications qui suivent, sont essentielles si vous désirez réaliser de bonnes photos avec un éclairage qui mettra en valeur vos sujets. Alors voici 4 principes d’éclairage que j’aurais aimé connaître au début de ma carrière de photographe.

1. Le sujet principal doit être plus brillant que le reste.

À moins de prendre en photo une silhouette, le sujet principal de votre photo devrait toujours être plus brillant – ou mieux éclairé – des autres objets, ou du moins tout aussi brillant. Pourquoi ? Parce qu’il est l’objet principal, et qu’en tant que tel, il doit attirer le regard du spectateur.

2. La photo doit être exempte de hautes lumières.

Cela signifie que vous ne devez pas mettre en évidence des parties de votre sujet, à moins que cela soit intentionnel. Dans les photos ci-dessous, nous pour voir à gauche une photo avec des HL trop fortes. Cela nuit à la lecture de l’image. celle de droite est beaucoup mieux éclairé et aucune HL ne vient nuire à sa lecture. Pour réaliser cette photo, j’ai utilisé un diffuseur entre mon sujet et le Soleil. Ainsi les ombres sont débouchés et l’ensemble est plus harmonieux. Je n’aime pas utiliser des flashs; leur lumière n’est pas naturelle. Comme je l’explique souvent à mes étudiants en photographie; il vaut mieux avoir une belle lumière naturelle que celle d’un flash qui est artificielle, car rien, selon moi, ne peut remplacer la lumière naturelle.

3. La photo ne doit pas avoir d’ombres erratiques.

Les ombres intempestives sont généralement le résultat d’une lumière mal répartie qui frappe directement le sujet. En utilisant un réflecteur, vous parviendrez à maîtriser la lumière et à donner un aspect plus « calme » et « doux » à votre photo.

4. Les yeux devraient avoir un « catch light » attractif.

Ce principe est probablement le plus important, car il vient compléter les trois premiers principes. Si vous pouvez voir les yeux de votre sujet, ces derniers doivent avoir un « catch light » attractif. De cette façon, le spectateur sera immédiatement attiré par les yeux de votre sujet qui sont les parties les plus importantes pour créer un lien. Si le « catch light » est désagréable à regarder, inconsciemment, votre sujet deviendra « détestable » pour le spectateur. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un « catch light »; c’est une source lumineuse qui provoque un reflet spéculaire dans l’œil d’un sujet.

En terminant je voudrais souligner le fait que ces principes d’éclairage devraient être utilisés comme lignes directrices, car elle ne sont pas difficiles à utiliser et sont simples et rapides. Le plus important est de bien les utiliser pour créer des photos plus harmonieuses. Vous pouvez bien sûr les « briser », mais cela doit être intentionnel. J’ai déjà vu des photos avec des hautes lumières qui fonctionnaient très bien avec le sujet. Ne faites surtout pas l’erreur en post-traitement de jouer avec les curseurs sans avoir de but bien précis. Vous produirez de mauvaises photos à coup sûr !

De plus, je voudrais clarifier un détail important. Dans ce tuto, j’ai utilisé des photos d’enfants pour la simple et bonne raison que je suis une photographe spécialisée dans ce type d’images, mais ces 4 principes d’éclairage peuvent être utilisés pour tous les genres de photos.

Au sujet de l’auteure

Tara Lesher est une photographe de jeunes enfants de Manassas, en Virginie. Elle est diplômée en éducation et a découvert qu’elle pouvait transformer sa passion en photographies. Vous pouvez découvrir son travail en visitant son site internet, sur Instagram ou sur Facebook.

crédit photo : Tara Lesher

2 commentaires

Laisser un commentaire