Le Pentax 645Z retrouve sa place sur le site internet de DxOMark avec un score de 101 points

645z-2017

Je crois l’avoir mentionné une deux fois dans ce blog; mon reflex est un Pentax. Mais ne voulant pas favoriser une marque plutôt qu’une autre, j’ai publié que quelques articles sur ce fabricant, surtout depuis qu’il a été acheté par Ricoh; ce qui est très malheureux car Pentax, est une marque mythique qui a joué un grand rôle en photographe.

Le moyen format Pentax 645Z

En effet, cette entreprise a été fondée en tant qu’Asahi Kogaku Goshi Kaisha en novembre 1919 par Kumao Kajiwara, dans un magasin de la banlieue de Toshima à Tokyo. En 1938 il a changé son nom en Asahi Optical Co., et à cette époque il fabriquait également des objectifs de pour le cinéma. En 1952 Asahi Optical a présenté son premier appareil photo, l’Asahiflex (le premier reflex japonais utilisant un film 35mm). Le nom « Pentax » vient de  » Pentaprism  » et  » Contax  » et fut acquis par la société Asahi Optical en 1957. En 2004, Pentax comptait environ 6000 employés.

En décembre 2006, Pentax a entamé le processus de fusion avec Hoya Corporation pour former Hoya Pentax HD Corporation. Le fabricant de verre optique japonais Hoya Corporation a déclaré le 1er juillet 2011 qu’il vendait son activité d’appareils photo Pentax au fabricant de copieurs et d’imprimantes Ricoh pour environ 124,2 millions de dollars, selon un rapport du journal économique Nikkei.

Le 29 juillet 2011, Hoya a transféré son activité de systèmes d’imagerie Pentax à une filiale nouvellement créée appelée Pentax Imaging Corporation. Le 1er octobre 2011, Ricoh a acquis toutes les actions de Pentax Imaging Corp. et renommé la nouvelle filiale Pentax Ricoh Imaging Company, Ltd. Le 1er août 2013, le nom de l’entreprise a été changé pour Ricoh Imaging Company Ltd.

Malgré ce parcours un peu chaotique de Pentax, le plus intéressant, ce fut la création 2014 d’un appareil moyen format; le Pentax 645Z. Il était doté d’un capteur Sony CMOS de 51,4 mégapixels sans filtre passe-bas, sa plage ISO allait de 100 à 204 800, son autofocus disposait de 27 collimateurs, son écran arrière était inclinable et, comme mon reflex, il pouvait produire des fichiers RAW PEF ou DNG.

Ce qui est très utile, car le DNG, est un format RAW « universel », donc qui peut être dématrissé, dans toutes les versions de Lightroom, contrairement aux RAW des autres marques qui doivent parfois être dématrissés dans de nouvelles versions de LR lors de la sortie d’une nouvelle itération d’un autre appareil photo de la même marque.

Mais des raisons qui ne sont pas claires, DxOMark, l’avait retiré de sa liste d’appareils photo. Nous venons d’apprendre, qu’il est de retour. De plus, DxOMark lui a attribué un score de 101 points. Ce qui le place au même niveau que la caméra Red Epic Dragon et très près de l’Hasselblad X1D-50c, avec un score de 102 points:

pentax-645z-2017

DXO nous explique :

Contrairement à certains appareils photo moyen format, le capteur du Pentax 645Z est intégré à l’appareil photo. Il ne peut donc pas être modifié ou mis à niveau avec un dos différent. Cependant, ce boîtier a l’aspect et la convivialité d’un reflex numérique de 35 mm ou petit format. […] À ce jour, le nombre de pixels de la 645Z n’est battu que par les dos numériques tels que le Phase One IQ3 (disponible avec 50, 80 ou 100Mp) et de l’Hasselblad H6D-100c.

Avec un score […] de 101 points, le Pentax 645Z possède le deuxième capteur le plus performant que nous ayons jamais testé, seulement battu par le capteur Sony de 51,4Mp de l’Hasselblad X1D-50c. Comme on peut s’y attendre avec un score global aussi élevé, les sous-scores du 645Z sont extrêmement bons, ce qui indique qu’il est capable de capturer un large éventail de couleurs et de tons dans un seul fichier, alors que le bruit est bien contrôlé. Un score Portrait (Profondeur des couleurs) de 26 bits et un score Landscape (Dynamic Range) de 14,7 EV sont très bons, ce qui signifie qu’il y a beaucoup de données disponibles pour des ajustements lors du post-traitement.

Après des mois d’absence, le Pentax moyen format 645Z a repris sa place parmi les boîtiers testés par DxOMark. Pour ceux qui seraient intéressés à avoir un moyen format a un prix ridiculement bas et qui se manipule comme un reflex, nous le trouvons encore sur le marché, notamment sur Amazon, pour 5 496 $, chez Adorama, pour le même prix ou sur eBay pour 5 620 $. J’ai déjà testé cet appareil photo, et j’ai été étonné par le qualité des images qu’il peut produire malgré quelques limitations, comme le temps entre chacun des déclenchements qui est un peu long (de 3 à 7 secondes.).

Vous pouvez lire le test qu’a fait en 2014 Focus Numérique, et découvrir tout le bien qu’ils en pensaient, car bien qu’il ne soit plus très jeune, ce moyen format demeure un excellent appareil photo.

[via DxOMark]

2 commentaires

  1. De quoi convaincre un « pentaxiste » de longue date… En argentique depuis des années (une quarantaine) et en numérique (depuis un peu plus de cinq ans). Malheureusement, pas de 645 Z, mais un K-50 et un K-70. Et des photos par tous les temps…

    1. Je suis également un « pentaxiste », mais malheureusement cette marque n’intéresse personne. De plus j’ai des optiques Sigma qui vont de 10 à 200mm. C’est la raison pour laquelle je ne pense pas changer de marque. J’aurais aimé me procurer le 645Z, mais lorsque je me suis équipé, il coûtait trop cher. J’ai donc été contraint de choisir un APS-C, mais qui après 7 ans, fonctionne encore très bien.