Le fabricant de flash allemand Multiblitz entre en liquidation

multiblitz_m6ttl

La mort de Bowens plus tôt cette année a été une mauvaise surprise pour de nombreux photographes. Mais il peint une image assez claire de cette industrie. Certains croient que ce serait dû à un manque d’innovation ou manque de soutien à la clientèle. Mais j’ai ma petite idée là-dessus.

Multiblitz n’est plus

Quelle que soit la raison, le paysage des flashs de studio. L’évolution de l’engin, de nouveaux visages apparaissent et d’anciens partent. Un autre visage très familier qui part maintenant est le fabricant allemand Multiblitz. Après 70 ans dans l’industrie, il entre en liquidation.

Un communiqué publié par Multiblitz il y a quelques jours indique qu’ils ont effectivement déposé leur bilan à la fin d’octobre. L’espoir était qu’un nouveau propriétaire acquerrait et sauverait la compagnie. Malheureusement, aucun nouveau propriétaire n’a été trouvé.

Cologne, 27/11/2017 – Le 30/10/2017, la direction de Multiblitz Mannesmann GmbH a déposé son bilan auprès du Tribunal de grande instance de Cologne.

Il est envisagé que les acquéreurs déjà acquis reprennent l’opération de l’administration afin que l’entreprise puisse être poursuivie à court terme sous de nouveaux partenaires.

L’opération commerciale est actuellement sous l’administration de M. RA. Mark Boddenberg, de sorte que nos clients Multiblitz produits et services continuent d’être entièrement disponibles.

Multiblitz Mannesmann GmBH (Google Traduction).

Lighting Rumours signale qu’un e-mail a été envoyé aux distributeurs dans lequel ils ont dit:

Nous regrettons profondément de vous informer que l’intention de continuer avec la société Multiblitz sous un nouveau propriétaire n’a pas pu être mise en œuvre la semaine dernière.

Après 70 ans de bons et loyaux services, nous devons dire au revoir à l’industrie de la photo. Nous vous remercions de votre confiance et de votre collaboration au cours des dernières années et vous souhaitons tout le meilleur de votre entreprise.

Comme Bowens, Multiblitz existe depuis longtemps. Une entreprise très respectée depuis de nombreuses années produisant de l’équipement de qualité, il n’était pas rare de voir leur kit recommandé.

C’est dommage de voir disparaître une autre grande marque établie. Mais, vous devez innover et continuer à survivre dans les affaires ces jours-ci. Il y a tellement plus de concurrents qu’il n’y en a jamais eu, mais comme je l’ai écrit, j’ai ma petite idée là-dessus, mais au final, le résultat est le même; les photographes pro et semi-professionnels, ainsi que les exigeants, se retrouvent dans une impasse.

Pourtant les choix le manque pas, mais parfois une marque plus qu’une autre devient la favorite dans cette industrie où depuis quelque temps le paysage change à un rythme effréné. Souhaitons seulement que de nouvelles (et bonnes) solutions émergent et remplacent Multiblitz.

[via Lighting Rumours]

12 commentaires

  1. l’éclairage est devenu un marché assez compliqué, surtout pour les matériels moyens de gamme…

    les photographes indépendants lorgent sur les innovations, le prix et la compacité (pouvoir transporter son matériel est devenu essentiel pour beaucoup de photographes, ne pouvant se procurer plusieurs kits, souvent, ils sont à la recherche de produits qui peuvent pourvoir à toutes sortes de besoins de production…

    les studios, c’est Profoto et Broncolor essentiellement, c’est plus chers, mais le matos est de qualité..

    les kits chinois aussi sont apparus avec des offres de prix imbattables, c’est du bas de gamme, mais pour un usage ponctuel, ça peut faire l’affaire pour dépanner…

    un exemple, j’ai vu le Profoto A1 au salon de la photo, il y avait la queue pour voir ce produit. Il est performant, compact et très innovant.. même avec un prix relativement cher, il se vendra bien car il n’a aucun concurrent qui offre les mêmes prestations pour le moment…

    1. Vous dites que les kits chinois c’est du bas de gamme, mais je crois que ce sera un peu comme les appareils photo, les principaux fabricants d’apn sont japonais alors qu’au début les gens rigolaient quand on parlait d’eux. Et qu’ont-ils fait ? Ils sont devenus des leaders en photos.

      Les Chinois sont 1.3 milliards; ce ne sont pas des idiots. Je crois qu’ils deviendront les prochains grands fabricants en photo (boîtiers et accessoires), comme les Japonais. Je vais publier un article à leur sujet dans les prochains jours, vous allez être surpris.

      1. lorsque l’on sait la façon dont les ouvriers chinois sont traités , on devrai boycotter les produits chinois . C’est une forme d’esclavagisme moderne .

  2. Je n’ai pas pu me payer mon flash annulaire Canon car très cher. J’ai pris un modèle chinois 6 fois moins cher. Et bien… il fait le job. Pas de recul sur la durée de vie mais pour l’instant ca va.
    Le problème sera toujours le portefeuille malheureusement. Pour moi en tout cas.
    Par contre il y a des choses que je n’achèterai jamais chinois. Il y a des domaines où mieux vaut payer plus que d’avoir du matos bancal. Il n’y a pas de miracle non plus. Des fois on paye la marque mais on paye souvent aussi la qualité.

  3. les chinois ne pas idiots, mais pour le moment, ils ne dominent rien du tout en photo, ils ont un retard tellement important qu’il leur faudra des années avant de pouvoir espérer concurrencer les autres marques…
    le cas des voitures est un bel exemple, tout le monde avait peur de l’invasion des voitures chinoises, au final, ils en vendent beaucoup mais que dans leurs pays… ils ne sont pas prêt de conquérir le marché européen…

    1. Oui mais saviez-vous que le Chinois ont poser une sonde lunaire en 2013 et sans l’aide des autres pays, et que les images lunaires prises par le robot avaient impressionné les professionnels de l’astronomie ? Et que Tiangong 1 est le premier exemplaire d’une station spatiale développée par l’agence spatiale chinoise CNSA qui a été lacée en orbite basse sans équipage le 29 septembre 2011 et fabriqué eux-mêmes sans l’aide des USA ? De plus, saviez-vous que la dette des États-Unis envers la Chine atteint 1,317 trillions de dollars.

      En présentant ces accomplissements, Vous allez peut-être penser quel est le lien avec la photo. C’est pour démontrer que ce pays est capable de faire des choses qui semblaient impossibles il y a 10 ans. Je pourrais vous faire une liste longue comme la Seine de l’évolution vitesse grand V de ce pays.

      Moi je crois que la chine est en train de bouffé le reste de planète et que dans très peu de temps, ils domineront en photo.

  4. Ça sera peut être plus nuancé mais il y a de la ressource, évidemment.
    Maintenant, il faut être clair aussi sur la qualité actuelle du matériel chinois. Si Canon est made in Japan et y tient ce n’est pas pour rien. (Canon a eu fait objectifs made in China, il y a eu des soucis).
    L’exemple de la lune est emblématique. Déjà à l’epoque des années 1960, conquérir la lune était un symbole de puissance. On imagine que les chinois ont mis le paquet pour cet épisode lunaire. Ils en mettent sûrement moins pour les guirlandes électriques qu’ils vendent en Europe et qui prennent feu (le soir de Noël, ça fait de beaux effets de lumière mais bon).
    Oui ils ont de la ressource, mais pour l’instant ils ont encore bcp de choses à prouver je pense.

  5. je pense que la chine est plus ou moins la première puissance économique mondiale et qu’elle a dépassé les USA, maintenant, oui, ils sont capables de tout faire, oui, mais pour que des marques s’installent auprès des consommateurs, il faut des années avant que les gens prennent confiance…

    De plus, ils doivent aussi faire attention de ne pas écraser trop le reste du monde, car ce sont des marchés qui font travailler la chine, que ce soit en main d’oeuvre locale ou en consommation…

  6. Je pense que les Chinois ne sont en rien responsables de la Bérézina industrielle et économique du reste de la planète (ou plus exactement des pays industriels occidentaux).

    Les Chinois, tout comme les Coréens, les Indiens et quelques autres « pays-usines et « pays-centres de R&D » (pour ne parler que de l’industrie et de la recherche) ne font qu’utiliser la prétendue « mondialisation inévitable », AUTREMENT DIT, LA DÉRÉGLEMENTATION DES ÉCHANGES COMMERCIAUX voulue et imposée par nos « élites » européennes et les élites nord-américaines afin d’augmenter sans cesse les dividendes d’insatiables actionnaires des grands groupes industriels et financiers occidentaux en leur permettant de faire fabriquer là-bas des produits à très bas coût pour les importer ensuite quasiment sans taxe et les vendre sur les marchés européens et américains.

    C’est aussi simple que cela.

    Par exemple, une bouteille de vin français qui va être exportée en Chine va être taxée là-bas à son arrivée de droits de douanes de plus de 50 % (si j’ai bonne mémoire), de même que tout produit exporté en Chine (mais aussi dans d’autres pays comme ceux cités plus haut) sera soumis à des droits de douane définis par les autorités locales en fonction de la nécessité de protéger l’industrie et la production nationales.

    Ce n’est pas un scoop et je pense (j’espère) qu’en 2017 à peu près tout le monde en France et dans les pays occidentaux a maintenant compris ce qui se cache derrière cette « mondialisation inévitable » présentée par les « élites » et leurs médias de masse comme s’il s’agissait d’un phénomène cosmique qui se serait soudainement abattu sur la planète et contre lequel « rien ni personne » (comme nous avait asséné un ancien président français) ne pourrait empêcher qu’il se répande sur la Terre…

    Le problème (le problème en plus des délocalisations) c’est que les Chinois, les Coréens et les autres ne sont pas des idiots incapables et qu’après avoir un temps servi de simples producteurs à bas coût pour les requins occidentaux de la finance et de la grande industrie, ils se posent maintenant en concurrents de ces requins occidentaux et fabriquent maintenant leurs propres produits sous leurs propres marques tout en bénéficiant du contexte réglementaire commercial, idéal, pour eux, de la prétendue « mondialisation » (libre circulation des biens, des services et des flux financiers) mise en place par les requins occidentaux eux-mêmes…

    Il s’agit donc d’un simple retour de bâton industriel et économique (et par voie de conséquence, social) qui vient non pas de l’incontrôlable et destructrice puissance de l’industrie chinoise (ou indienne, ou autre), mais qui a pour origine la cupidité et la vision à court terme des « élites » occidentales, doublées de la naïveté et de l’apathie des peuples occidentaux concernés qui ont gobé et accepté sans broncher depuis des années le discours mortifère de la « mondialisation inévitable ».

    1. Votre analyse est intéressante, mais au final, c’est le petit qui en paie le prix (c’est-à-dire vous et moi) et ce sont les Chinois qui en profitent. Je vais publier un article lundi sur ce sujet, et vous allez être (peut-être) surpris.

  7. Il faut interdire les échanges commerciaux avec les pays qui font travailler des enfants en premier lieux .Ensuite interdire les échanges dans les pays ou les droits des hommes et des femmes ne sont pas respectés . Ne commercer qu’avec les nations qui ont un système social minimum .

Laisser un commentaire