Imatag protège vos images avec des filigranes invisibles

imatag-2017

Les technologies avancées telles que l’I.A. de Google permettant de supprimer les filigranes des images et les technologies intelligentes d’upscaling comme EnhanceNet, y compris les filigranes visibles sur vos images et les télécharger en basse résolution ne sont plus des garanties suffisantes contre le vol de vos précieuses images.

Imatag protège vos photos

Le tatouage invisible pourrait être une réponse efficace à ces méthodes de piratage de haute technologie. Imatag est un nouveau service qui ajoute un filigrane indétectable à vos images, sans aucun effet dégradant sur la qualité de l’image. Cela permet aux agences et aux photographes de suivre leur travail et de prouver qu’elles leur appartiennent lorsque des images sont utilisées illégalement sur le Web ou sur papier.

Sur le site de Imatag, une démo en ligne vous permet de télécharger votre propre image, d’inspecter la qualité visuelle de l’image tatouée et d’évaluer la robustesse du filigrane. Vous pouvez recadrer, mettre à l’échelle et compresser l’image originale pour voir à quel point l’algorithme Imatag garde sa capacité à détecter le filigrane.

Une autre façon de tester le système est en vous inscrivant à un compte gratuit qui vous permet de télécharger 1 Go d’images. Les images téléchargées seront filigranées et hébergées sur le site Web, mais ne seront pas accessibles au public à moins que vous ne les rendiez visibles. Vous pouvez ensuite télécharger une image en filigrane, l’éditer dans votre logiciel de retouche d’image préféré et télécharger à nouveau l’image modifiée pour vérifier si le filigrane peut encore être détecté.

Au cours d’un test avec quelques images, nous avons trouvé que les modifications nécessaires pour rendre le filigrane indétectable étaient si fortes qu’elles limiteraient sévèrement la facilité d’utilisation de l’image résultante. Si vous pensez que Imatag pourrait être un outil utile pour votre entreprise de photographie, mais 1 Go de stockage ne suffit pas pour vos besoins, pour 10 Euros par mois de frais d’abonnement et vous obtenez 100 Go. Des forfaits spéciaux pour les agences sont également disponibles. Plus d’informations sont disponibles sur le site internet de  Imatag.

4 commentaires

  1. Les photographes indépendants n’étant pas assez puissants et fortunés pour lutter contre le piratage de nos photographies, il serait tant que nos politiques français ou européens se mobilisent pour la défense du droit d’auteur, en portant plainte contre google, entre autre, pour complicité de vol….
    On peut rêver, non ?

  2. ce n’est pas google qui pirate mais les personnes physiques…

    exemple :
    si je te pirate une photo et que je la met sur Internet dans mon book (et tout cela référencé chez Google), tu vas attaquer qui Google ou moi ?

    1. Les deux Monsieur:
      Toi parce que tu utilises une image sans l’autorisation de l’auteur, et google qui est complice, parce qu’il propose des outils pour masquer ce piratage (effacement du filigrane entre autre !)

  3. « Cela permet aux agences et aux photographes de suivre leur travail et de prouver qu’elles leur appartiennent »

    Photographier en raw, et les conserver restera toujours la meilleurs des preuves de l’origine d’une image. D’ailleurs le terme se perd un peu mais le Raw est un « négatif numérique ». L’image ou la photo est le résultat de son développement, ce terme lui est déjà bien plus rependu.