Digital Trends : Le Sony a9 est le meilleur produit en photographie de l’année 2017

sony-2017

Pour les gens qui ne connaissent pas Digital Trends, c’est un site Web d’information sur la technologie qui publie des nouvelles, des critiques, des guides, des articles pratiques, des vidéos descriptives et des podcasts sur la technologie et les produits électroniques grand public. Ce site offre des critiques et des informations sur un large éventail de produits qui ont été façonnés par la technologie. Cela inclut les produits électroniques grand public tels que les smartphones, les ordinateurs portables, les appareils photo numériques, les caméras vidéo, les tablettes, etc.

Ce site compte plus de 28 millions de visites par mois. L’équipe éditoriale de Digital Trends est dirigée par le rédacteur en chef Jeremy Kaplan et guidée par les cofondateurs Ian Bell et Dan Gaul. Chaque année, les éditeurs de Digital Trends sélectionnent les produits les plus intéressants. Cette année, c’est l’a9 de Sony qui a été sélectionné comme étant le meilleur produit en photographie. Voici ce qu’il mentionne concernant cet appareil photo.

Le Sony A9

Les entreprises d’appareils photo ont continué à se surpasser en 2017, ce qui rend beaucoup plus difficile de décider quel appareil photo devrait être considéré comme le meilleur de l’année. Mais l’équipe photo de Digital Trends n’a pas perdu de vue au moment de choisir le premier choix: le Sony A9.

Sony a présenté plusieurs merveilles d’ingénierie en 2017. Il y a le RX10 IV, un appareil photo compact haute performance avec un objectif fixe; le minuscule RX0 qui est équipé d’un capteur de 1 pouce; et l’a7R Mark III. Chacun de ces appareils pouvait obtenir une récompense – en fait, nous avons même débattu si l’a7R III devrait être en première place. En fin de compte, c’est l’a9, avec ses caractéristiques révolutionnaires, qui nous a séduits.

Conçu pour la photographie sportive, l’a9 utilise un nouveau capteur plein format Exmor R rétroéclairé de 24,3 mégapixels qui atteint une vitesse de lecture 20 fois plus rapide qu’un capteur ordinaire. Propulsé par le nouveau processeur d’image Bionz X, cet appareil photo est capable de shooter en continu 20 images par seconde en RAW non compressé (c’est un peu exagéré, pour être honnête). Pour rendre ce boîtier encore meilleur, Sony utilise un viseur électronique de 3,69 Mpx sans interruption – une réussite pour les viseurs d’appareils photo sans miroir en général.

Il dispose également d’un formidable système de mise au point automatique, avec 693 points de détection de phase et 25 points de détection de contraste. Couplé avec une optique formidable comme le 100-400mm f/4.5-5.6 GM OSS G Master de Sony, vous êtes sûr de capturer beaucoup plus de photos nettes en mode rafale qu’avec de nombreux autres appareils photo.

Il est vendu 4 500 $ (nu); nous savons que ce n’est pas un appareil photo pour tous les photographes. Il remporte notre vote à cause de sa technologie de pointe qui dépasse de loin les autres sans miroir. Lorsqu’ils étaient ridiculisés pour leurs performances léthargiques, les meilleurs boîtiers sans miroir sont maintenant à égalité avec leurs cousins ​​reflex avec miroir. Et s’il y a un appareil photo qui nous montre où va la technologie, c’est bien l’a9 de Sony.

[via Digital Trends]

4 commentaires

  1. En photographie « Sportive » peut-être, mais en photographie tout court, j’en doute, car la photographie est surtout une affaire de goûts, de sensibilités, et les boitiers à pouvoir prétendre à la meilleure place sont donc multiples. Ces « Ranking » ne répondent pas à la question du choix d’un boitier pour un photographe, sauf pour un sportif, et encore… il faudrait le leurs demander.

    1. Oui mais cela démontre que les « sans miroir » doivent maintenant être pris au sérieux. Ce ne sont plus de petits gadgets insignifiants comme le disaient les utilisateurs de reflex il y a quelques années et je n’ai aucun parti pris, j’ai moi-même un reflex.

      1. Ah mais je ne critiquais pas l’auteur ; ), dont j’apprécie le travail au travers de ce blog dont les articles sont aussi des espace de réflexions, comme ici où je critiquais la méthode de ces « analystes », qui est visiblement toujours basée sur une forme de compétition se résumant in fine par la note, à « qui est le meilleur ». Une mentalité fatigante que l’on retrouve partout et à toute les sauces, et surtout inadaptée à la pratique de la photo. A ce niveau qualitatif, la note se résume à dire J’aime/j’aime pas, mais certainement pas bon/mauvais. Ils devraient faire un compte rendu qui respecte cette réalité.
        Et à propos des « sans miroir », ceux qui critiquent ces boitiers participent de la même logique arbitraire et péremptoire qui voudraient imposer un goût, une préférence, une subjectivité pour une objectivité. + ne veut pas dire meilleur, cela veut juste dire +. Les caractéristiques techniques permettent de comprendre le boitier et la stratégie des développeurs, et au mieux de comprendre si le boitier testé est adapté aux besoins précis d’un photographe pro (sportif, reporter, paysagiste, portraitiste, animalier, de mode…) jusqu’au photographe amateur polyvalent…
        Par exemple dans mon cas les critères sur lesquels je me concentre, sont la nature du fonctionnement de l’autofocus, l’orientation de la dynamique chromatique, la réactivité du boitier à l’allumage, la taille du capteur et la physionomie de son grain, le parc d’objectifs, le poids et l’ergonomie.
        Par exemple sur l’Alpha9, et c’est là qu’il aiguise ma curiosité, je me demande qu’elle serait sa pertinence sur une usage cinéma. Je vois 4K, rafale 20 images seconde, boitier compact…

        1. Je respecte entièrement votre façon d’analyser ces attributions des « meilleurs » ceci ou cela, dans ce cas, du meilleur produit photographique. Mais comme je le mentionne souvent, je publie des articles concernant la photo, et au final ce sont les lecteurs qui décident si ce « meilleur’ appareil est réellement meilleur.