Les lithophanies : Imprimez en trois dimensions vos photos numériques

Lithophanie-2017

Voici un autre procédé ancien de reproduction d’une image en photographie que je ne connaissais pas; il s’agit des lithophanies. Essentiellement, une lithophanie est une impression qui utilise la profondeur pour marquer les différents niveaux de luminosité d’une image. Quand elle est éclairée, les parties les plus fines laissent passer plus de lumière que les parties plus épaisses, et ainsi, l’image prend vie.

Les lithophanies

Ce procédé fut inventé en 1827 par le baron Paul de Bourgoing. Cette technique ancienne consiste à recouvrir de cire une plaque de verre sur laquelle sera modelée un sujet. Ce sont les différentes épaisseurs de cire qui permettent d’obtenir une image 3D. La production d’une lithophanie se fait via un moule fait de deux parties (avant et arrière) dont chacune représente l’objet qui nous voulons reproduire en 3D.

La source lumineuse derrière une lithophanie, selon son orientation ou et son intensité, changera l’apparence de l’image, ce qui rend ces images plus intrigantes à regarder que les images en deux dimensions ordinaires, car vous avez entre les mains une image 3D représentant parfaitement une scène ou un objet. Dans cette vidéo de Daniel DeArco, nous voyons exactement comment c’est fait.

Depuis que le numérique existe, ce procédé a rapidement été oubliée. Maintenant, cependant, grâce à la technologie d’impression 3D moderne, n’importe qui peut facilement créer ce genre d’images. Le processus, en principe, est assez simple. Vous prenez votre photo et la chargez sur un site Web qui la désature, la transforme en carte de profondeur et génère un modèle 3D. Vous téléchargez et imprimez ce modèle grâce à une imprimante 3D, vous placez une source lumineuse derrière elle et c’est tout; vous avez votre photo. Voici un exemple qui nous permet de bien voir les couches qui composent une lithophanie :

800px-Lithophanie-auflicht Par Elke Wetzig (Elya) — Travail personnel, CC BY-SA 3.0

Ce qu’il y a d’intéressant avec ce procédé, c’est que nous pouvons tous reproduire nos photos en 3D sans avoir à utiliser un appareil photo dédié à la photographie en trois dimensions, qui sont souvent dotés de deux capteurs et de deux optiques comme le Fujifilm FinePix W3, puisque c’est l’image elle-même qui est transformée en 3D.

Vous pouvez découvrir d’autres étranges et magnifiques photos de Daniel DeArco en visitant sa page Instagram.

crédit photo d’ouverture : Musée de Schloss Bernburg en Allemagne

[via DIY]

Un commentaire