Le légendaire 1910 Emil Busch Glauker 3.1 Anastigmat est de retour et sera disponible en août 2018

optique-ancienne-glauker-3-1-2018

Il y a plus de 100 ans, Emil Busch a présenté son Glauker 3.1, qui allait devenir l’un des objectifs les plus avancés et les plus importants de son époque. Une tendance sans commune mesure sur le marché des optiques ces jours-ci, permet de concevoir des objectifs anciens dont la formule optique peut être adaptée très facilement aux appareils photo numériques modernes.

Le Glauker 3.1 Anastigmat

Myer-Optik a connu un grand succès avec plusieurs autres verres classiques, et cette formule gagnante a été imitée par d’autres. Aujourd’hui, les photographes allemands Benedikt Ernst et Firat Bagdu se sont associés pour lancer une version moderne et actualisée de cet objectif classique vieux de plus de 100 ans, le rendant disponible pour une utilisation sur des boîtiers modernes pour de nombreuses montures.

La chose intéressante à propos de l’adaptation d’une si vieille optique aux normes modernes est que la taille du plan d’imagerie est très différente de ce qu’elle était. Donc, après avoir modifié l’ancien design pour travailler avec des capteurs modernes, le nouveau Glauker 3.1 devient un équivalent de 97 mm, de plus, son diaphragme est fait de 15 lamelles pour un magnifique bokeh. L’équipe nous explique :

Emil Busch était un pionnier de la photographie moderne. En fait, il a été le premier à concevoir et à produire des objectifs anastigmatiques remarquables – des objectifs qui corrigent l’aberration sphérique. En 1865, quelque 25 ans avant que le Dr Paul Rudolph présente son objectif Protar à Zeiss, Busch a breveté l’objectif Pantoskop, la première véritable optique anastigmatique au monde. C’était un excellent objectif grand-angle et son expérience avec ces optiques anastigmatiques, a inspiré le développement ultérieur du célèbre Glaukar.

En 1910, Emil Busch a présenté le Glaukar, qui en plus de résoudre l’aberration sphérique, le coma et l’astigmatisme, était une optique « utilisable ». Contrairement au Protar de Rudolph, qui ne fonctionnait pas correctement au moment de l’invention parce que sa construction nécessitait des revêtements de verre non disponibles à l’époque. En créant ses objectifs anastigmatiques, Busch a corrigé quelques défauts en combinant soigneusement les lentilles. La netteté et les images artistiques étaient possibles pour la première fois.

En son temps, le Glaukar 3.1 Anastigmat, était un objectif anastigmatique remarquable et utilisable par Emil Busch. Il était considéré comme un verre très « lumineux », ce qui signifiait qu’il fonctionnait bien dans des conditions de faible éclairage. En outre, le Glaukar créait un effet très spécial pour les portraits, car le Glaukar était un objectif spécifiquement utilisé pour la photographie de portrait à cause notamment de sa luminosité. Maintenant, cet objectif est de retour et fera la joie des photographes attirés par les anciennes formules optiques.

Voici quelques exemples de photos prises avec cet objectif :

optique-3-2018 1

uukavlpocuxr6mik93li

z6mjvrkw4g1ttpixr0ov

woiykpbjjqnpsyc2veoo

L’équipe a dépassé l’objectif qu’elle s’était donnée. Le Emil Busch Glauker 3.1 Anastigmat sera vendu 1 999 $ et disponible en août 2018 aux États-Unis et en Europe. Il sera offert pour les montures Nikon F,  Canon EF, Sony E, Fuji X, Micro 4/3 et Leica M. Pour plus de détails, vous pouvez visiter la page du projet.

crédit photo : Mirène Schmitz