La dernière campagne publicitaire d’Apple est-elle honnête et réaliste pour les consommateurs ?

apple-iphone-x-2018

En ratissant le Web, je suis tombé sur un article fort intéressant écrit par le photographe Chris Gampat, du site The Phoblographer. Il remet en question les publicités d’Apple concernant ses iPhones et la manipulation qui semble se cacher derrière elles. Voici un résumé de ses explications et questionnements.

Des images manipulées

Les entreprises comme Apple doivent-elles divulguer le type d’aide dont leurs appareils ont eu besoin pour produire les images et vidéos dans ces annonces ? Apple a commencé cette manie de montrer des images d’une très grande qualité prises avec ses téléphones avec la campagne « Shot on iPhone » avec la même tactique marketing dans laquelle il mentionnant : “Additional equipment and software used », et maintenant ils font la chose avec le nouvel iPhone X. La question que nous devons nous poser est jusqu’à quel point les résultats sont-ils réalistes dans ces campagnes publicitaires ? Voici une publicité d’Apple dans laquelle il a recours à la même tactique :

Si vous avez bien regardé cette vidéo d’Apple concernant le mode d’éclairage des portraits qui, selon Apple, supprime le besoin d’un éclairage professionnel, à la fin de cette vidéo, il est écrit en très petits caractères gris : « commissioned by apple. additional software used. » ou traduit en français : « commanditée par Apple. logiciel supplémentaire utilisé. » Voici une capture d’écran nous montrant ce qu’il a d’écrit à la fin de cette publicité :

iphone-2018

C’est ce genre de déclarations vagues qui remet en question toutes les publicités d’Apple, car quel genre de logiciel, quelles manipulations ont été faites ? Bien sûr, l’image a été prise avec cette fonctionnalité activée, mais est-elle honnêtement représentative de ce que les consommateurs peuvent s’attendre lorsqu’ils achètent un lPhone ?

La même question demeure avec cette autre vidéo publicitaire montrant plus clairement cette fonctionnalité. Quel travail a été fait sur ces images après la capture, quel type d’outils professionnels ont été utilisés par l’équipe d’Apple pour produire ces images ?

Nous pouvons donc en conclure, puisqu’il ne le révèle pas clairement aux utilisateurs, qu’un logiciel professionnel a été utilisé pour « améliorer » ces images, et que ces publicités sont par conséquent malhonnêtes. Et ce n’est pas parce que nous sommes habitués à ces tactiques, que cela en fait une technique marketing respectueuses des consommateurs.

[via The Phoblographer]

6 commentaires

  1. Pour ma part, je pense que TOUTES les images pour la publicité passent par un service retouche, cela ne concerne pas que Apple, mais toutes les images produites de tout constructeurs, catalogues, etc…

    Un exemple : lorsque vous voyez une image d’une belle voiture en publicité, vous pensez réellement que ce sont des fichiers photos bruts ? Non, c’est retouché à l’extrême… Cela ne fait pas non plus le constructeur quelqu’un de malhonnête, il embellit son produit pour le rendre plus attractif… C’est pareil pour tout le monde…

    1. Selon moi ce n’est pas comparable. Premièrement même si une très belle photo montre une voiture, vous aurez toujours un volant, 4 pneus, des sièges, un moteur (…). C’est le look qui sera uniquement changé dans la publicité. Le constructeur ne dira pas que sa voiture peut faire des choses qu’elle ne fait pas dans la réalité (comme voler).

      Ici Apple modifie les résultats (les images) que peuvent produire ses appareils. Ce n’est pas l’appareil qui est plus beau, ce sont les images venant de l’appareil. Et c’est là que selon moi c’est malhonnête.

  2. je pense que lorsque Canon ou Nikon ou même Sony font de la publicité sur leurs boitiers et la qualité des photos produites, ça passe aussi au service retouche, cela devient compliqué pour le consommateur car souvent dans les exemples, c’est nickel et une fois le produit en main, le résultat n’est pas aussi propre que l’exemple qu’il a vu…

    Mais, c’est compliqué de mettre en défaut une société ou une autre, ils font tous ça…

    1. Vous dites : « Mais, c’est compliqué de mettre en défaut une société ou une autre, ils font tous ça… »

      Cela revient à ce qu’affirme Chris Gampat à la fin de son article; « Et ce n’est pas parce que nous sommes habitués à ces tactiques, que cela en fait une technique marketing respectueuses des consommateurs. »

  3. Le marketing n’a jamais été respectueux des consommateurs, il est respectueux envers ses 3 raisons d’être principales : vendre, vendre et vendre.
    L’objectif est que l’ensemble du web business se passe au travers des téléphones portables, à partir de là, il faut absolument convaincre les utilisateurs que tout (y compris ce qui est généré par du matos professionnel) est mieux et plus facile sur son portable.
    Pourquoi un tel rush sur la photo ? Tout simplement pour occuper 100% du paysage applicatif et doper l’utilisation des réseaux sociaux. Plus d’utilisation photo = plus de traffic = plus de pubs = plus de ventes = plus de photos gratuites disponibles pour les multi-nationales.
    La photo en tant qu’art, ou filière professionnelle ? C’est une petite épine dans leur pied, tout au plus, qu’ils sont en train de retirer à la débroussailleuse…