DxO confirme sa faillite et annonce des mises à jour

 

DxO Labs a annoncé aujourd’hui qu’elle a déposé une demande de protection contre la faillite au titre du chapitre 11, confirmant les rapports sur le déménagement qui a émergé la semaine dernière .

La société française affirme que le dépôt de bilan a pour but de «restructurer l’entreprise» et que «cela n’affectera en rien nos clients». Tout devrait également être terminé et résolu dans «quelques semaines».

En attendant, DxO Labs travaille toujours dur sur son logiciel de développement photo. Après avoir acquis la collection Nik de Google en octobre 2017 , DxO Labs annonce que sa première nouvelle version de la collection arrivera en juin 2018.

« Très attendue par la communauté des logiciels Nik, cette première version » by DxO « se concentre sur la correction des bugs qui jusqu’à présent pouvaient perturber l’expérience de l’utilisateur, ainsi que sur la compatibilité avec les dernières plateformes Mac OS et PC ». .

Ce même mois, DxO Labs prévoit également de sortir une nouvelle mise à jour gratuite (version 1.2) de son logiciel phare de traitement d’image DxO PhotoLab.

« La prochaine version de DxO PhotoLab comprendra des fonctions de correction locales améliorées, et ajoutera un support pour 7 caméras, y compris le Canon EOS 2000D et le Sony A7 III », explique DxO. « Cette sortie sera également l’occasion pour nous de réitérer notre engagement envers le modèle de » licence perpétuelle « (par opposition à un modèle d’abonnement) qui permet à nos clients de mettre à jour leurs produits en fonction de leurs besoins plutôt que de manière contrainte. »

Comme nous l’avons déclaré la semaine dernière, cette faillite ne concerne que DxO Labs et pas DxOMark, le laboratoire d’évaluation de l’équipement de la caméra. Ce dernier a été scindé en une société indépendante en septembre 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *