Test Canon RF 28-70mm f2 : un monstre !

test Canon RF 28-70mm F2

Avec ce RF 28-70 mm f2, Canon a sorti un zoom encore plus professionnel qui défie les lois optiques. Le pari est-il réussi ? Est-ce que cet objectif peut vraiment remplacer une focale fixe ? Quels sont les compromis d’un tel objectif ? Toutes les réponses dans ce test du Canon RF 28-70mm f2. 

Les caractéristiques du Canon RF 28-70mm f2 

Commençons par sa fiche technique : 

  • Type de monture : Canon RF
  • Dimensions : 103,8 x 139,8 mm (diamètre x longueur)
  • Poids : 1430 g 
  • Ouverture maximale : f/2
  • Ouverture minimum : f/22
  • Construction optique : 18 éléments répartis en 13 groupes
  • Rapport de reproduction : 0,18 x 
  • Distance de mise au point minimale : 39 cm
  • Diamètre du filtre : 95 mm
  • Tropicalisation : oui (présence de nombreux joints d’étanchéité) 
  • Stabilisation : non 
  • Pare-soleil : fourni 
  • Prix : 3249 €

Comme toujours sur les objectifs Canon, la construction est irréprochable. On retrouve tout ce que le constructeur sait faire de mieux : bague de zoom, bague de mise au point électronique, bague de contrôle programmable, bouton switch AF/MF et bouton de verrouillage de la distance focale. 

Les particularités de ce zoom 28-70mm f2

Cet objectif est une véritable vitrine technologique pour Canon, mais ce n’est pas sans risque. J’ai souvent été déçu en testant des objectifs originaux qui tentaient de faire des miracles. Avec une plage focale inhabituelle de 28-70 mm et une ouverture constante à f2, Canon tente de revoir les règles du jeu. 

Vous vous demandez quel est le compromis à faire pour profiter de cette prouesse ? Le poids et l’encombrement bien sûr ! Un objectif qui pèse 1,4 kg ne va pas passer inaperçu. Voici ce que ça donne sur le Canon EOS R5 : 

Test du Canon RF 28-70mm f2 : ce qu’il vaut vraiment 

Est-ce qu’il est vraiment au niveau d’une focale fixe ? Le moteur AF est-il assez rapide ? Comment sont gérés les défauts optiques ? J’ai tout testé ! 

Un objectif polyvalent 

Pour commencer, voici quelques exemples de photos que vous pouvez obtenir avec ce zoom : 

L’ouverture à f2 lui permet d’être à l’aise en intérieur et d’éviter de monter ISO tout en conservant une belle séparation des plans. Normalement, c’est le rendu qu’on obtient avec une focale fixe. 

La focale de 28 mm permet aussi de faire des photos de paysage, avec une belle homogénéité. 

Ce Canon RF 28-70 mm f2 a toutes les qualités requises pour faire de l’astrophotographie. 

Comme toujours chez Canon, le sunstar est absolument magnifique.

Vous allez pouvoir l’emmener partout, même dans des situations difficiles où l’autofocus ne doit pas faire d’erreur. 

En bref, c’est un objectif avec lequel vous allez pouvoir tout faire. Du portrait au paysage, en passant par l’astrophotographie, tout est permis ! 

Analyse du piqué 

C’est très simple : le piqué de cet objectif est juste fabuleux, quelle que soit la plage focale. Dès la grande ouverture, le niveau est excellent, et il s’améliore encore un peu en fermant à 2.8. 

Sur les côtés, le piqué est un peu moins précis, mais on est déjà sur un très bon niveau. L’homogénéité s’améliore ensuite à f5.6 et f8.

Un bokeh doux 

Le bokeh est digne d’une focale fixe : diffus et pastel, il offre une belle séparation des plans. Les billes s’étirent un peu en forme d’œil de chat sur les côtés, mais elles restent bien rondes au centre. Comme sur le RF 24-70 mm f2.8, il y a un peu d’onion-ring. 

Un système autofocus performant 

Ma grande crainte sur cet objectif, c’était que le moteur AF ne parvienne pas à déplacer les lentilles assez vite (c’est souvent le cas sur des objectifs aussi lourds). Et encore une fois, Canon a su relever le défi haut la main ! 

Comme d’habitude, j’ai testé la réactivité de l’autofocus avec mon chien lancé à pleine vitesse. Résultat ? Toutes les photos sont nettes, sans exception. Je l’ai même pris avec moi en Camargue et il a toujours suivi le rythme, y compris face à des chevaux qui me foncent dessus au grand galop. 

C’est un objectif sur lequel vous allez toujours pouvoir compter dans toutes les situations. Il sera donc idéal pour de la photo de sport ou d’action. 

En vidéo, l’autofocus est aussi irréprochable. Sachez simplement qu’il n’est pas parafocal. Ce qui veut dire que la mise au point n’est pas conservée lorsque vous changez de focale. Quant au focus briefing, il est vraiment minimal sur ce RF 28-70 mm f2. 

L’absence de stabilisation 

Est-ce vraiment un problème ? Absolument pas ! Je n’ai presque pas vu de différence avec le RF 24-70 f2.8 qui est pourtant stabilisé. Si vous avez un Canon R5 ou R6, la stabilisation du capteur est suffisante. 

Peu de défauts optiques 

Même au niveau des défauts optiques, Canon a réussi son coup : 

  • Vignettage : il y en a un peu, mais ça reste parfaitement acceptable. 
  • Aberrations chromatiques : c’est très difficile d’en trouver, c’est vraiment ce que vous pouvez trouver de mieux sur un zoom comme celui-ci. 
  • Flare : même dans les pires conditions, je n’ai pas réussi à trouver de flare. 
  • Distorsion : elle est très facile à corriger puisqu’il s’agit d’une distorsion en barillet. 

Et tout ça, c’était une grosse surprise pour moi ! Un objectif aussi gros et challengeant qui arrive à maîtriser le flare et les aberrations chromatiques, ça relève presque du miracle. 

Mon avis sur le Canon RF 28-70 mm f2 

Finalement, il n’y a qu’une seule chose à retenir de ce test : si vous supportez le poids de 1,4 kg et que vous acceptez le prix assez élevé de cet objectif, vous avez trouvé le zoom parfait. 

Piqué, autofocus, défauts optiques, bokeh… Canon signe ici un objectif d’exception. C’est vraiment ce qui se fait de mieux sur la monture RF. Impossible que vous regrettiez votre achat ! 

Alors, est-ce que c’est un objectif qui vous tente (sans parler du prix) ? Ou est-ce que vous préférez rester sur une focale fixe plus compacte ? 

DAMIEN BERNAL

Sur le même sujet ...

%d blogueurs aiment cette page :