Test Canon RF 24-70mm f2.8 : le zoom pro sans compromis ?

test Canon RF 24-70 2.8

Un zoom 24-70 mm f2.8, c’est un vrai standard sur toutes les montures. Chez Canon, ce zoom professionnel offre d’excellentes performances sur une large plage focale. Pourtant, c’est un objectif assez délicat à construire. Je vous donne mon avis dans ce test du Canon RF 24-70mm f2.8. 

Les caractéristiques du Canon RF 24-70 mm f2.8 L 

Proposé à un prix de 2 489 €, voici les spécificités techniques de cet objectif : 

  • Type de monture : Canon RF 
  • Dimensions : 125,7 x 88,5 mm 
  • Poids : 900 g 
  • Ouverture maximale : f/2.8
  • Ouverture minimum : f/22
  • Rapport de reproduction : 0,3 
  • Distance de mise au point minimale : 30 cm
  • Construction optique : 29 éléments répartis en 15 groupes 
  • Diamètre du filtre : 82 cm
  • Tropicalisation : oui 
  • Stabilisation : oui 
  • Pare-soleil : fourni 

Concernant la construction, il s’agit d’un objectif bien conçu : bague de zoom graduée, bague de mise au point assez souple, bague crantée programmable, bouton de verrouillage pour le zoom, bouton pour gérer la stabilisation et la mise au point… Il y a tout ce qu’il faut ! 

Mais comme tout objectif de la gamme L chez Canon, l’ensemble est plutôt encombrant. 

Les performances optiques du Canon RF 24-70 f2.8

Pour mettre à l’épreuve cet objectif, je l’ai testé sur le Canon R5 et son capteur haute résolution de 45 Mpx. J’avais été déçu par le Sony 24-70 f2.8, mais Canon a relevé le niveau. Le piqué est toujours au rendez-vous, le bokeh est doux et l’autofocus réactif. Une belle réussite ! 

Un objectif polyvalent 

Très agréable à utiliser, une plage focale de 24-70 mm couvre de nombreuses situations. Et l’avantage, c’est que le piqué est qualitatif sur toutes les plages focales. Les images fourmillent de détails, aussi bien en intérieur qu’en extérieur. La grande ouverture permet en plus d’éviter de trop monter dans les ISO. 

À 70 mm f2.8 en intérieur et seulement 1600 ISO
Un objectif qui permet de jouer avec la séparation des plans

Bien évidemment, une focale de 24 mm permet aussi de faire des photos de paysage. Elle offre en plus un excellent niveau de contraste. 

Canon est réputé pour ses soleils en étoile et ce 24-70 n’y échappe pas. À 24 mm f16, on obtient un beau sunstar.

Analyse du piqué 

Pour rentrer un peu plus dans le détail, voici le piqué obtenu. 

Au centre
Sur les côtés

À 24 mm, le piqué est bien net au centre (quelle que soit l’ouverture). En fermant d’un stop, il s’améliore nettement. À f/5.6, l’homogénéité atteint un bon niveau. 

À 45 mm, le centre de l’image est plein de détails dès la pleine ouverture. L’ensemble est bien homogène, même sur les côtés. 

À 70 mm, le piqué est fantastique dès la pleine ouverture. Et tant mieux, parce que c’est un objectif qu’on a envie d’utiliser pour faire des portraits à pleine ouverture ! Il y a peu d’homogénéité, mais ce n’est pas vraiment un problème à 70 mm. 

Le bokeh

Très doux, il se fait facilement oublier tout en mettant bien en valeur le sujet. Mais selon le cadrage que vous allez faire, le bokeh ne sera pas le même. Les billes sont bien rondes et il n’y a pas d’effet d’œil-de-chat sur les côtés. La seule chose qu’on peut remarquer, c’est la présence d’onion-ring. 

Le système autofocus 

Les performances du moteur autofocus sont tout simplement époustouflantes. Sur plusieurs séries de rafales, je n’ai pas eu une seule photo floue. Que ce soit en photo ou en vidéo, l’AF suit toujours le rythme et ne fait aucun pompage. 

Sachez simplement que l’objectif n’est pas parafocal en vidéo. La mise au point n’est donc pas conservée lorsque vous changez la distance focale. Mais bonne nouvelle, il n’y a quasiment pas de focus briefing sur ce Canon RF 24-70 f2.8. 

La stabilisation

Pour voir à quelle vitesse j’arrivais à descendre, j’ai fait plusieurs tests. Résultats ? J’ai pu descendre à 1/15eme de seconde à 70 mm et presque 100 % des photos étaient nettes. À 1/8 s, j’ai eu quelques photos floues. 

Les défauts optiques 

Dans l’ensemble, ils sont très bien gérés : 

  • il y a un peu de flare, mais rien de problématique ; 
  • le vignettage est assez prononcé à 24 mm (il se corrige très bien en post-traitement) ; 
  • quelques aberrations chromatiques, mais le niveau est vraiment minimal par rapport à d’autres zoom 24-70 mm ; 
  • les distorsions en moustache sont assez difficiles à corriger et c’est plutôt gênant pour des photos d’architectures (en photo de paysage, ce n’est pas visible). 
Effet de distorsion en moustache

Le résumé du test du Canon RF 24-70mm f2.8

Quelques mots suffisent pour conclure ce test : Canon a très bien réussi son objectif. Je trouve d’ailleurs que c’est l’un des 24-70 mm les plus qualitatifs que j’ai pu tester jusqu’à présent. Alors évidemment, tout n’est pas parfait, mais aucun objectif ne l’est ! 

Si vous voulez voir comment il se positionne par rapport au RF 28-70 f2, le comparatif arrive bientôt. Et pour encore plus de conseils sur les hybrides Canon, rejoignez-nous sur le groupe Facebook des propriétaires Canon. Bonne humeur et entraide garanties ! 

Et vous, est-ce que vous aimez utiliser cette focale ? 

DAMIEN BERNAL

Sur le même sujet ...

%d blogueurs aiment cette page :