Les différences entre les optiques Sony/Zeiss et Zeiss

sony-zeiss

À partir de 1995, le géant Sony et le fabricant Zeiss ont conclu un partenariat, ce qui fait qu’aujourd’hui sur le marché, vous trouverez des objectifs Sony, Sony/Zeiss et Zeiss. Mais quelle est la différence ? Les performances sont-elles similaires ?

Zeiss a écrit un billet sur son blog répondant à ces questions. Vous serez soulagé de savoir que des similitudes existent entre ces optiques au niveau de la conception et de la qualité de construction. Alors que les différences se situent surtout au niveau des étapes de production, la distribution et le support après-vente.

Par exemple, les objectifs Sony/Zeiss sont conçus et développés conjointement; Zeiss finalisant les prototypes et effectuant les tests pour la production techniques, alors que les usines de Sony en Asie produiront les optiques sans l’aide directe de Zeiss. Toutefois Zeiss vérifie régulièrement le processus de production dans les usines de Sony.

Le tout se fait donc en partenariat, afin de produire les meilleures objectifs à des coûts relativement bas. Au total, plus de 185 millions de produits portant la marque Sony/ZEISS ont été vendus depuis cet accord il y a près de 20 ans. Selon Shigeki Ishizuka, vice-président exécutif et chef de la produit d’imagerie chez Sony :

Nous avons appris beaucoup pendant ces 19 années de co-développement avec Zeiss. Les connaissances que nous avons acquises ont grandement contribué au développer de notre savoir-faire, tant au niveau de la conception des optiques que la fabrication. Avec Zeiss, nous voulons donner à nos clients l’expérience ultime de la photographie d’aujourd’hui et de l’avenir.

Vous pouvez consulter cet article en cliquant ici.

crédit photo : Zeiss

Un commentaire

  1. Un caillou ou un cul de bouteille c’est l’esssentiel de ce qui participe à la qualité d’une image.
    Une optique durera plus longtemps qu’un boitier.
    D’où l’importance de la pérénité d’une monture. En l’absence de savoir-faire sur le plan micromécanique, aucun photographe ne sait changer la baïonnette d’un objectif.
    Dans une marque comme Sony, où le département photo est une goutte d’eau du volume total du C.A., quel niveau de confiance peut-on placer dans la garantie de la durée (à l’échelle de générations humaines et non d’un bilan financier) de choix technologiques inhérants à la liaison mécanico-informatique du boitier (à taille de capteur constant) et de l’optique?
    Il est certainement plus sage de se contruire un « système photogaphique » auprès d’une marque qui ne vit et ne se développe que dans le domaine de l’image/optique. Et ces marques « spécialisées » et non adossées à un trust ne sont plus nombreuses. C’est la typicité de Nikon, qui certes s’est appuyé sur Sony pour prendre le virage numérique (l’invention du capteur numérique a été « financé » par les bénéfices de feu l’immense … Kodak).