Comment réussir ses photos de fin d’année

conseils pour fin d'année

Ca y est, c’est les vacances de fin d’année ! Ca va être le moment de faire des photos souvenir dans des conditions pas toujours faciles. Peu de lumière, mouvement, photo de groupe, c’est la garantie d’obtenir des photos flous.

Je partage avec tout quelques conseils pour réussir les photos en intérieur. Résultat garanti 🙂

 

La vidéo « Comment réussir ses photos de fin d’année »

→ Cliquez ci-dessous pour démarrer la lecture de la vidéo :

 

Le script de la vidéo « Conseils pour réussir photo de groupe »

→ Attention, je vous aide en vidéo et le texte ci-dessous n’a pas vocation a être lu car il a été généré automatiquement. Intéressez-vous plutôt à la vidéo ci-dessus donc 🙂

 

En fait, je reçois dernièrement pas mal de demandes de conseils sur : Damien, comment tu me conseilles de réussir mes photos de fin d’année ? Comment réussir les photos des vacances ? J’ai des photos floues. Ça ne marche pas bien, etc.

Du coup, ce que j’ai décidé de faire, c’est j’ai décidé de partager avec vous en fait un extrait. Alors, ce n’est pas vraiment un extrait puisque je vais le refaire ici en direct, mais je me suis servi en fait de l’initiation photo qui est la formation photo que je fais à côté. Donc, j’ai pris quelques slides en fait de cette formation-là que je vais vous refaire ici et que je vais vous refaire passer tout le message un peu que je donne aux élèves.

La formation photo, on en reparlera de toute façon en début d’année puisque c’est à ce moment-là que je vais la proposer à tout le monde, donc on aura l’occasion de le reprendre. Si ça vous intéresse, je vous laisserai juste en bas de cette vidéo un lien où vous pouvez me laisser votre mail et on verra ça en janvier quand on aura digéré les fêtes et que tout sera bien passé et que vous aurez réussi vos photos puisque c’est le plus important.

Comment réussir une photo de groupe ?

Alors là pour réussir des photos en intérieur, j’ai plusieurs conseils pour vous. Le premier des conseils, c’est la focale. Souvent quand on est à l’intérieur, on va le voir juste après, on utilise la plus grande ouverture de son objectif. On n’a pas trop le choix, on n’a pas beaucoup de lumière, on n’a pas d’autre solution que d’ouvrir très grand. Du coup, on a une profondeur de champ qui est très réduite en intérieur et c’est pourquoi je vous conseille plutôt une focale grand-angle ou 35 mm qui vous permet de préserver malgré une grande ouverture une belle profondeur de champ. C’est pour ça que personnellement je ne vous conseille pas sauf à vouloir vraiment faire que des portraits un 50 mm 1.4. Donc plutôt une focale qui est vraiment ouverte.

Le deuxième des conseils, c’est attention à la vitesse. Pour photographier en intérieur, je vous conseille de vous mettre en mode S. Le mode S, si vous avez une molette, vous tournez juste sur le mode S. Il peut s’appeler le mode TV aussi. Si vous n’avez ni le mode S ni le mode TV, par exemple que vous êtes sur un Fujifilm, ça consiste tout simplement à venir mettre la petite molette des vitesses sur 1/60e de seconde, de mettre l’objectif sur la position A pour automatique et de laisser vos iso en automatique. Le deuxième des conseils, c’est de monter les iso sans râler.

Quel vitesse choisir ?

En effet, vous avez le choix entre avoir des photos floues et avoir des photos qui auront du grain parce que vous êtes monté dans les iso. Dans tous les cas, de toute façon, vous allez devoir faire un compromis sur vos photos et le meilleur des compromis c’est toujours de par aller pour le grain, on s’en fout du bruit. Faites des belles photos, faites des belles compositions, traduisez de l’émotion dans vos photos et le bruit ce n’est pas grave. Franchement, ce n’est vraiment pas un problème. Donc, montez dans les iso sans râler même aller à 12800 iso si vous en avez besoin et que vous n’avez pas plus de lumière. Ce n’est un problème.

On a des super appareils photo que vraiment les autres n’avaient pas avant. Donc, il faut les utiliser et il ne faut pas pinailler en venant dire : bah ouais, ça fait du bruit. Mais ce n’est pas grave. Ça ne vous empêche pas d’avoir une jolie photo. Donc configurez vos iso en automatique en mettant vitesse minimale 1/60e de seconde et en mettant iso 12800.

Le conseil suivant, c’est d’utiliser la plus grande ouverture. Ne cherchez pas à obtenir le meilleur piqué, etc. Quand on est en intérieur, on cherche de la lumière. Et pour avoir de la lumière, on ouvre grand, point.

Conseil suivant, faites des rafales. Vous avez tout intérêt à faire une tonne de rafales. Ne mettez pas tous les œufs dans le même panier et en faisant une rafale, vous multipliez les chances d’avoir la bonne photo où il n’y aura pas de flou de mouvement ou de floue de bougé.

Ensuite, utilisez le format raw. Alors, je sais, certains d’entre vous peuvent dire que le format raw non seulement ça prend plus de place sur la carte, c’est vrai. Ça prend plus de place à stocker sur l’ordinateur, c’est vrai. Ça demande d’être post-traité sur l’ordinateur. Ce n’est pas spécialement vrai, on va y revenir.

Format RAW ou JPG

Mais le format raw pourquoi je vous conseille ? Parce qu’en intérieur souvent, on est gêné par la balance des blancs. On peut donc se prendre la tête avec la balance des blancs, essayez d’avoir la meilleure balance des blancs possibles. Moi, je vous conseille de mettre la balance des blancs en automatique. Ne vous inquiétez pas de la balance des blancs, utilisez le format raw.

Ensuite si vous détectez, le format raw, il vous permet un d’avoir un jpg facilement et ça directement sur le boîtier. Vous avez la possibilité en général de générer un jpg, mais vous avez surtout la possibilité sur le boîtier si la balance des blancs de voir après coup pour bouger la balance des blancs pour changer la balance des blancs directement sur le boîtier. Vous n’avez même pas besoin d’ordinateur. Directement sur le boîtier, vous pouvez le faire.

Chose que si vous avez un jpg, la balance des blancs c’est fini, vous ne l’avez plus. Alors oui, ça demande un peu de place sur votre carte SD, mais souvent ce n’est vraiment pas un problème. On a vraiment beaucoup de place. En plus quand on est en intérieur, on a des fois la possibilité d’avoir un ordinateur pour la vider en cours de soirée, sinon on peut avoir plusieurs cartes SD. Bref, il y a plein de solutions. Moi, je vous conseille vraiment d’utiliser le format raw quand vous êtes en intérieur, vous aurez vraiment une meilleure qualité.

Le conseil suivant c’est surtout n’utilisez pas votre flash intégré. Un flash intégré, il faut comprendre qu’il va fournir de la lumière sur une courte portée. Ce que ça va vous produire, c’est que ça va éclairer en fait le sujet qui est à un mètre ou deux de vous. Donc, il va devenir tout blanc comme un cachet d’aspirine. Ce qui va lisser les textures. Donc, ça ne va pas vous rendre une image géniale et surtout ça ne va pas éclairer l’arrière-plan.

L’arrière-plan va rester toujours noir et vous allez avoir un contraste qui va se créer entre ce que vous photographiez qui est devenu blanc comme un cachet d’aspirine ou les tons, les contrastes, tout est parti et l’arrière-plan qui est devenu tout noir. Donc, ça vous fait le genre de photo qui est dégueulasse et qui de toute façon à la fin ne vous fait pas une bonne photo. Donc, ne vous aventurez pas sur le flash intégré, laissez fermer votre flash intégré et faites sans flash.

Flash ou pas Flash ?

Évidemment, c’est valable uniquement pour des flashes intégrés ou pour des gens qui ne savent pas forcément utiliser le flash. La lumière du flash doit être diffusée, doit être orientée, il y a plein de techniques pour les gens qui savent faire. Si vous ne savez pas faire, n’utilisez pas le flash. Ça fait des résultats qui sont largement pires.

Le dernier des conseils, c’est assez bête à dire en fait, mais votre appareil photo, lui ne sait pas que vous êtes en intérieur, donc vous avez peut-être un mode automatique qui va faire ce qu’il peut, mais en général il va descendre trop la vitesse, il va produire quand même des photos floues. Bref, le mode automatique ne saura pas quoi faire pour vous. D’autant plus que le mode automatique en général ne gère pas l’exposition, c’est-à-dire que l’appareil photo est programmé pour avoir une certaine dose de quantité sur vos photos.

Que vous soyez en intérieur, que vous soyez la nuit ou que vous soyez en plein soleil, il essaye d’avoir à peu près cette quantité de lumière. Il ne fera pas de différence. Donc, vous devez indiquer à votre appareil photo que c’est ok d’avoir des photos qui sont un peu sous-exposées, un peu plus sombres que d’habitude. Ça n’empêchera pas votre photo d’être très bonne, mais il faut comprendre que pourquoi s’attendre à avoir des photos qui sont éclairées de la même façon que d’habitude, alors même que vous êtes dans une situation où il n’y a pas beaucoup de lumière.

Donc acceptez ce fait-là, acceptez que oui c’est normal d’avoir des photos qui sont un peu moins éclairées quand on est en soirée ou quand on est en intérieur. Donc indiquez à votre appareil photo que vous acceptez une correction d’exposition de -2/3 de stop, -1 stop. Donc, vous tournez votre molette et vous vous rapprochez du -20 et vous allez voir que ce n’est pas un problème.

Photo en intérieur, peu de lumière

Alors, je montre quelques exemples. Si vous devez faire une photo de groupe sur ces soirs-là, il faut comprendre que la pire des situations, la photo qui est prête, qui est impossible à faire, c’est la situation comme cette table que je vous montre, personne n’est au même plan. C’est très difficile à prendre cette photo-là parce que ça vous demande une longue profondeur de champ, donc d’ouvrir petit sur votre appareil photo. Tout ça, c’est peut-être du chinois pour vous. Si c’est du chinois pour vous, retenez jusque l’idéal si vous devez faire une photo de groupe, c’est de faire rapprocher les gens.

L’idéal, c’est de les mettre sur le même plan, comme je vous le montre sur cette photo-là. Ce n’est pas toujours possible, ce n’est pas toujours pratique, mais au moins si vous faites une photo de la table, essayez de demander aux gens de se rapprocher les uns des autres de façon à ce qu’il y ait le moins d’écart possible entre le premier et le dernier.

Ensuite, si vous devez faire la mise au point pour cette photo-là, sachez que la mise au point, vous ne devez pas la faire au premier rang. Faites-la plutôt au deuxième rang. En fait, il faut savoir que la profondeur de champ, la zone de netteté sur votre photo, elle se répartit 1/3 devant, 2/3 derrière. Si vous faites donc la mise au point sur la première personne devant, vous allez avoir une zone de netteté un tiers devant qui ne sert à rien. Là où je vous montre avec la souris, il n’y a personne. Si vous le faites un peu au milieu, un peu à un tiers de la profondeur de champ, on va dire, vous aurez profité de cette zone de netteté qui est devant et vous allez profiter des deux tiers qui sont derrière. Donc, c’est le bon endroit pour faire la mise au point.

Mais rappelez-vous que le plus important, c’est d’essayer de rapprocher les gens. Donc, demandez-les de serrer un peu de façon à ce qu’ils ne soient pas étalés sur 3 mètres de distance.

Exemples

Ensuite, on revient sur des photos qui sont sombres. Je vous montre quelques photos qui sont sombres. Oui ces photos-là sont sous-exposées, mais ce n’est pas un problème. Ça n’empêche pas de faire de belles photos. Ce sont des photos qui sont prises à -1, voire -1.5 en correction d’exposition, donc sur la molette. Et comme vous le voyez, ce sont des photos qui sont parfaitement bonnes. Si vous aviez demandé à l’appareil photo de vous faire la même photo que d’habitude, l’appareil photo aurait probablement descendu la vitesse et donc vous auriez une photo floue ou alors aurait monté trop les iso et vous auriez eu plus de grain que nécessaire.

Donc voilà, là par exemple une photo, vous voyez, on est parfaitement bon. Alors, on note la profondeur de champ. On voit là le milieu du lit est déjà très flou. On est dans une profonde de champ très réduit. C’est normal. Ici encore, on est dans une photo qui est sous-exposée. Ça ne pose pas de problème. Encore une fois ici, vous voyez, une photo qui est un peu sombre, mais ça ne pose pas de problème. C’est ok, on est en intérieur.

Ici, je vous montre des photos qui sont carrément prises de nuit. Encore une fois, on est dans des photos sombres et encore une fois ce n’est pas un problème. Il y a trop de gens qui me disent que c’est un problème. Non, ce n’est pas un problème d’avoir des photos sombres lorsqu’on est dans une ambiance qui est sombre. C’est ok.

Voilà quelques conseils que je voulais partager avec vous. J’espère que ça vous aidera à faire des bonnes photos pendant les vacances. On sait qu’en général en hiver, il n’y a pas beaucoup de lumière, etc. Mes conseils sont toujours bons à prendre. J’espère que ça vous aidera.

 

Un commentaire

  1. Merci pour ce blog au top fait par une personne passionnée et qui passionne ses lecteurs. Au top j’adOre. Ce blog m’a donné envie de passer au niveau supérieur rapidement, et je me permets de vous partager une formation qui m’a beaucoup aidée en parallèle de ce superbe blog : http://bit.ly/PhotographierCommeUnPro . Encore merci pour tout, continue comme ça !