Comparatif des Rolling Shutter : Qui est le meilleur ?

QUI A LE MEILLEUR ROLLING SHUTTER _

Le rolling shutter fait partie du quotidien des photographes équipés d’hybrides, aussi bien photo qu’en vidéo. Mais savez-vous vraiment ce que c’est ? Peut-on l’éviter ? Quel appareil se défend le mieux ? Pour vous proposer un classement des meilleurs élèves, j’ai réuni les boîtiers les plus répandus sur le marché : Nikon, Canon, Sony, Olympus, Panasonic, Fujifilm… Tout le monde va y passer ! 

Le rolling shutter, qu’est-ce que c’est ? 

Il s’agit tout simplement d’une distorsion de l’image causée par l’obturateur électronique dès lors que le sujet est en mouvement. Si le sujet est immobile ou se déplace lentement, il n’y aura aucune déformation de l’image. 

Ce problème apparaît autant en photo qu’en vidéo, et tous les appareils photo y sont sensibles. Impossible de l’éviter, sauf si vous l’utilisez en photo avec l’obturateur mécanique. 

En revanche, il va falloir faire avec en vidéo. Si vous comptez faire beaucoup de vidéo, c’est donc un critère important dans le choix de votre futur boîtier. Certains vont déformer les courbes plus que d’autres et vous ne pourrez rien y faire. 

Vous ne voyez pas à quoi ça ressemble ? Voici quelques exemples de rolling shutter visible en photo et en vidéo : 

Comparatif du rolling shutter : quel appareil est le grand gagnant ? 

Les principaux appareils photo du marché s’affrontent : Nikon Z6 II, Canon R5, Canon R6, Sony A7iii, Sony A7r IV, Sony A9, Panasonic S5, Fujifilm X-T4, Fujifilm X-S10… J’ai mesuré précisément le rolling shutter sur chacun de ces boîtiers. J’ai utilisé une LED qui scintille plus de 300 fois par seconde afin de comparer la présence de bandes noires ou blanches. L’obturateur le plus rapide sera celui qui aura le moins de bandes et donc le moins de déformations. Voyons ce que ça donne ! 

Les résultats en photo 

Le A9 est plus rapide que le A7 III pour lire les informations du capteur. Il y aura donc beaucoup moins de déformations. Si vous aimez faire des photos de sport ou d’animalier, il conviendra beaucoup plus que le A7 III. 

Le Canon R5 obtient la deuxième place, mais il reste quand même assez loin du A9 avec 1/50. Pour autant, il obtient des performances inédites (n’oubliez pas que c’est un capteur de 45 Mpx !). Il n’est simplement pas au niveau du Sony A9, mais rien d’anormal. 

Quant au Canon R6, il s’en tire aussi très bien photo. À égalité, on retrouve le A7S III, le X-T4, le X-S10 et le Nikon Z6 III. Ils ont tous le même type de rolling shutter. 

La dernière place revient à l’Olympus M1 III et aux anciennes générations d’hybrides comme le X-T2, le A7 III et le A7R IV. Avec son capteur de 61 Mpx, c’est normal que le A7R IV ne parvienne pas à aller aussi vite que les autres. 

Quelles performances en vidéo ? 

En vidéo, le rolling shutter ne sera pas le même qu’en photo. Mais attention, il ne faut pas donner une note à chaque appareil photo : tout dépend du mode utilisé. Et même au sein du mode vidéo (4K 25 FPS, 4K 50 FPS, 4K 25 FPS HQ…) le rolling shutter va varier. 

4K 25 FPS 

Le champion incontesté, c’est le A7S III. Je l’ai mesuré à 1/105, c’est vraiment ce qu’il y a de plus rapide. Le Canon R5 est toujours en deuxième position, il s’en sort très bien. 

À la troisième place, on retrouve l’Olympus M1 III. Grâce à son capteur micro 4/3, il a réussi à remonter le classement (c’est beaucoup plus facile à scanner que du full frame). 

Ensuite, j’ai obtenu les mêmes résultats qu’en photo : le X-T4, le Nikon Z6 II et le X-S10 sont à égalité. En toute logique, les appareils photo plus anciens sont en retrait. Il n’y a qu’avec le Canon R6 que j’ai été surpris. C’est un appareil photo récent et assez cher, mais qui est très sensible au rolling shutter.

4K 25 FPS HQ 

Pour les appareils photo qui en disposent, voici les résultats obtenus : 

Le A7S III reste le champion. Il y a une grosse différence entre le 1/30e du R6 et le 1/115 du A7S III. La manière dont les images vont se déformer ne sera pas du tout la même.  

4K 50 FPS 

Toujours les mêmes résultats : le A7S III reste constant, c’est tout simplement bluffant. Quel que soit le paramètre choisi, vous n’aurez pas de mauvaise surprise. 

Mais attention, entre 1/50 et 1/60, la différence est nettement visible même si les chiffres sont proches. 

Des exemples concrets de rolling shutter 

Dès que le sujet est petit, il n’y aura aucun problème de déformation. Là où les choses se compliquent, c’est quand vous êtes à 600 mm avec un sujet qui prend 80 % du cadre. Si la voiture avait été en gros plan, les déformations auraient été bien plus importantes. 

On s’aperçoit que le Canon R5 et le A7S III sont parfaits. Les déformations sont vraiment minimes. En revanche, elles sont assez importantes sur le A7 III et le Canon R6. 

Pour avoir une idée du meilleur rolling shutter et du moins bon, je vous invite à regarder la vidéo à partir de 9:58

Le bilan du comparatif du rolling shutter

La médaille d’or revient au Sony A7S III, aucun appareil ne lui arrive à la cheville. En deuxième place, on retrouve le Canon R5 qui est absolument bluffant pour sa haute résolution. Pour moi, ce sont vraiment les deux boîtiers à retenir de ce comparatif. 

Les autres appareils photo boxent dans la même catégorie et produisent le même type de déformations. Sur la plupart des hybrides, vous retrouverez ce type de performances. 

Plus les générations d’hybrides se succèdent, plus le rolling shutter est minime. Il n’y a plus qu’à espérer qu’on arrive un jour au global shutter qui pourra lire toutes les lignes en même temps. 

Alors, est-ce que vous vous attendiez à ces résultats ? 

DAMIEN BERNAL

Sur le même sujet ...

%d blogueurs aiment cette page :