Test Canon RF 70-200mm F2.8 L USM : une révolution presque frustrante

test canon RF 70-200 2.8

Ce Canon RF 70-200mm f2.8 n’est pas seulement un objectif emblématique, il est aussi révolutionnaire ! Grâce à sa compacité, sa légèreté et son design, il conviendra aussi bien aux professionnels qu’au grand public. Sur le papier, il a tout d’un objectif parfait. Mais qu’en est-il sur le terrain ? Je vous donne mon avis après l’avoir longuement testé. 

Les caractéristiques du Canon RF 70-200 f2.8 L USM 

La première particularité de ce zoom, c’est qu’il possède un zoom externe (qui s’étend vers l’avant) alors que les 70-200 mm ont habituellement un zoom interne. Les zooms internes garantissent une meilleure tropicalisation. C’était donc ma première crainte avec cet objectif : qu’il ne soit pas assez résistant à l’humidité et à la poussière. Eh bien encore une fois, il faut faire confiance à Canon ! Ils ont ajouté des joints partout et rien ne va pouvoir rentrer. J’ai pu le vérifier en l’utilisant en Camargue dans des conditions extrêmes (vent, poussière, humidité, sable…). Aucun problème à signaler, première bonne nouvelle. Pour le reste des caractéristiques, voici sa fiche technique complète : 

  • Type de monture : Canon RF
  • Dimensions : 89,9 x 146 mm 
  • Poids : 1,070 kg 
  • Ouverture maximale : f/2.8
  • Ouverture minimale : f/32
  • Système autofocus : double moteur nano USM
  • Construction optique : 17 éléments répartis en 13 groupes 
  • Rapport de reproduction : 0,23 x
  • Distance de mise au point minimale : 700 mm 
  • Diamètre du filtre : 77mm
  • Tropicalisation : oui 
  • Stabilisation : oui sur 5 axes
  • Pare-soleil : inclus dans la boîte avec un collier de trépied (qui n’est pas Arca Swiss) 

Quelles différences entre les plages focales ?

70 mm
115 mm

Cet objectif a l’avantage d’offrir une belle séparation des plans à toutes les focales, ce qui vous évite d’avoir une focale fixe. 

Les compromis à faire avec cet objectif  

Comme tous les objectifs, ce Canon RF 70-200 mm f2.8 a aussi des défauts : 

  • Son zoom externe ;
  • La répartition du poids ;
  • L’incompatibilité avec un téléconvertisseur à cause de la lentille arrière ; 
  • Son prix très élevé (2 849 €) ;
  • Sa construction à l’envers avec la bague de contrôle à l’avant, celle de mise au point juste derrière, et la bague de zoom en dernier. 

Test du Canon RF 70-200 f2.8 : ce qu’il vaut sur le terrain  

Le type de photos que vous pouvez obtenir 

Ce zoom offre un très bon rendu des couleurs, avec des teintes un peu plus chaudes que certains autres objectifs. Il diffuse bien la lumière, même devant un arrière-plan chargé. 

Analyse du piqué avec des photos de mire  

À 70mm à grande ouverture, on a déjà un très bon piqué. À f4, le piqué s’améliore au centre. 

Il faut fermer d’un stop pour avoir une belle homogénéité sur les côtés. 

À 115mm f/2.8, le piqué est parfait. L’amélioration entre f2.8 et f4 est quasiment négligeable. Sur les côtés, il y a toujours un peu de vignettage. 

L’homogénéité s’est quant à elle améliorée, même si elle n’est pas parfaite à la pleine ouverture. 

À 200mm, on profite toujours de cet excellent piqué. Sur les côtés, la qualité est identique. 

f16 à gauche, f22 à droite 

Même si c’est un objectif qui vous permet de prendre des photos à f/22, il induit une vraie perte de piqué à cause de la diffraction. 

Le bokeh 

Au centre, les billes sont bien rondes. Il n’y a pas d’onion-ring ni d’aberrations chromatiques. À 200mm, les billes ont pris une légère forme d’œil-de-chat. 

Et à f/5,6, les billes moins circulaires. On devine notamment la forme du diaphragme. 

L’autofocus 

Quel que soit votre sujet, le système AF est parfait. La mise au point est tout le temps réussie, c’est impossible de faire mieux ! 

La stabilisation 

Je l’ai testée en faisant deux rafales : une à 200 mm 0,2s et l’autre à 200 mm 0,5 s. Autant dire que ce sont des tests extrêmes ! Mais j’ai malgré tout eu une très bonne surprise : 

  • 40 % de photos nettes à f2.8 et 0,2 s 
  • 10 % de photos réussies à 200 et 0,5 s

Ces performances sont tout simplement étonnantes ! Vous pouvez prendre des photos ou filmer à 200 mm à main levée, et il n’y aura presque pas de tremblement. 

Les défauts optiques  

Cet objectif fait un peu de distorsion en barillet, quelles que soient la focale ou l’ouverture. L’avantage, c’est que ce type de distorsion se corrige très bien !

J’ai aussi trouvé quelques aberrations chromatiques, mais elles se voient seulement sur les photos de mires en zoomant à 400 %. Sur le terrain, vous n’allez jamais les rencontrer. 

Sa résistance au flare face à une source de lumière est également très bonne. On garde un joli contraste. Pour en trouver, j’ai dû me mettre dans les pires conditions possibles. En temps normal (même face à un coucher de soleil), je n’ai eu aucun problème.

Le mode vidéo 

Le Canon RF 70-200 f2.8 sera parfait pour un usage vidéo. Son autofocus est aussi performant qu’en photo et il n’a pas de focus briefing. En plus, il est parafocale ! La mise au point est donc conservée quand vous changez la distance focale. Un vrai avantage pour les vidéastes. 

Le résumé du test 

Pour faire simple, c’est un objectif que Canon a réussi sur tous les points : photo, stabilisation, mode vidéo, défauts optiques, qualité du piqué… Tout y est ! 

Mais comme toujours, ce n’est pas l’objectif parfait pour autant : 

  • L’homogénéité sur les côtés à pleine ouverture pourrait être meilleure 
  • L’ordre des bagues peut être perturbant 
  • L’incompatibilité avec un téléconvertisseur est problématique 
  • Le pare-soleil lui faire perdre sa compacité 

Malgré tout, c’est un très bon objectif que vous allez pouvoir emporter facilement avec vous. Un excellent choix de Canon ! En plus, ils ont reproduit le même miracle avec le RF 70-200 mm f4

Alors, qu’en pensez-vous ? Est-ce que ces petits défauts sont vraiment dérangeants pour vous ? Pour les fans de Canon, n’oubliez pas de nous rejoindre sur le groupe Facebook des propriétaires Canon.

DAMIEN BERNAL

Sur le même sujet ...

%d blogueurs aiment cette page :