Comparatif Nikon Z6 II vs Canon R6 vs Sony vs X-T4

comparatif nikon canon sony fujifilm

Le Nikon Z6 II arrive et il va devoir se confronter a la concurrence ! On va donc se poser la question, quelle alternative et a quel prix ? Une fois choisi on va comparer les appareils photo !

Je vous propose aujourd’hui un comparatif pour jauger chacun des boitiers ! Comparons les autofocus avec la détection des yeux et des visages ! On va comparer la blackout lors de rafale. Quelle qualité de vidéo ? Quelle qualité de stabilisation ? Quel rolling shutter ? Qui pompe le plus ? Le moins ?

Bref, c’est le grand comparatif Nikon Z6 vs Canon R6 !

Quelle concurrence pour le Nikon Z6 II ?

D’abord en introduction, j’ai envie de vous expliquer quel appareil photo j’ai décidé de confronter au Z6 II et pourquoi. On ne peut pas mettre tous les appareils photo du marché alors qu’on fait un comparatif. C’est très compliqué. J’ai décidé d’en retenir quatre. Et déjà arrivé à monter le comparatif avec quatre appareils photo à aligner, à régler exactement de la même façon sans qu’il y ait le moindre problème avec des télécommandes pour chacun d’entre vous qui filmez l’écran qui est derrière, déjà, c’est extrêmement compliqué et c’est la dernière fois probablement que je le fais dans ces conditions-là parce que vraiment, ça a été trop difficile. La prochaine fois, il faudra que j’ai autant de moniteurs externes que d’appareil parce que sinon, ce n’est pas la peine. Soit j’investis pour faire plus ça et tant pis, soit je n’en fais plus parce que franchement, c’est trop compliqué à faire.

Ce Z6 II, il est arrivé et la première question que je me suis posée, c’est : Damien, finalement, les gens qui seraient intéressés par ce Z6 II, par quel appareil photo ils sont intéressés, avec quel appareil photo probablement ils hésitent ? Ce Z6 II, il vient de sortir en boitier nu pour 2199 €. Pour moi, le concurrent évident, c’est quand même l’équivalent chez Canon. Chez Canon, malheureusement, on n’a pas d’appareil photo « aussi peu cher », que 2199 € si c’est déjà un budget de dingue pour un appareil photo. Chez Canon, le milieu de gamme, quelque part, c’est le Canon EOS R6 que j’ai là qui vaut 500 € de plus, donc 2699 €. Le Canon EOS R6, pour moi, c’est un concurrent évident. C’est le fameux Nikon contre Canon. Pour moi, c’était impossible de ne pas confronter ces deux-là.

Certains me diront : oui, mais ce n’est pas le même budget. Pour autant, je pense qu’il y a des gens qui peuvent se demander, les 500 € que demande Canon en plus du Nikon Z6, est-ce que quelque part, on voit la différence ? Est-ce que pour vous, ça va compter ou ça ne va pas compter ? Ensuite, évidemment, numéro un sur le marché des hybrides, c’est quand même Sony. Ça aurait été bizarre de ne pas parler de Sony. Malgré tout, Sony a une gamme qui est un peu étrange pour le moment. Et quand je dis étrange, c’est que le Sony A7 III, qui est quelque part le milieu de gamme aujourd’hui, je ne me vois pas comparer un Z6 qui est en train de sortir ou qui sort la semaine prochaine, je ne sais plus, avec un Sony A7 III qui a presque 2 ans et demi maintenant. Ça me paraît un peu pas normal. Il y a vraiment une génération d’écart entre les deux.

Pour moi, le dernier Sony, quelque part, c’est le Sony A7C. Le Sony A7C, évidemment, je ne l’ai pas. Pour autant, le Sony A7C, il a les couleurs du A7R IV, il a l’autofocus du A7R IV, il a la dynamique du A7 III. Quelque part, pour représenter le A7C, j’ai utilisé le A7 III et le A7R IV puisque ces deux-là. Le A7R IV, je vais l’utiliser pour vous montrer les couleurs, pour vous montrer l’autofocus. L’animal eye AF est vraiment représentative de ce que vous donne l’A7C puisque c’est exactement la même technologie sur l’A7C. L’A7C, je l’ai testé, donc je peux vous garantir. Et c’est Sony qui le dit de toute façon, que c’est exactement comme le A7R IV au niveau de la couleur, au niveau de l’autofocus.

Pour autant, au niveau de la dynamique, je me suis basé sur l’A7 III puisque le capteur du A7C fait 24 millions de pixels et reprend celui du A7 III. En fait, l’A7C, c’est un mix entre l’A7 III et de l’A7R IV. Voilà l’explication.

Mais malgré tout, le vrai concurrent au Canon R6 et au Nikon Z6 II, ce sera le Sony A7 IV qui aujourd’hui n’existe pas. Je n’ai aucune idée de quand est-ce qu’il sort. Comment ne pas le citer ? C’est le dernier boitier dont je vous ai fait le test. L’autre concurrent, c’était le Panasonic S5. Je viens juste de vous faire un test du Panasonic S5. Pour autant, j’ai décidé de ne pas le mettre dans ce comparatif, tout simplement parce que je n’avais plus assez de place. J’ai décidé d’arriver déjà à faire un comparatif avec quatre boitiers. C’est super compliqué. J’ai estimé que je venais de passer trois semaines avec le Panasonic S5. J’ai quand même une bonne vision personnellement de ce qu’il va représenter, de comment il se serait comparé. Donc, évidemment, je sais que beaucoup auraient peut-être aimé le voir ici. Pour autant, j’ai estimé que moi, personnellement, je n’avais pas spécialement besoin de le voir parce que je viens de passer trois semaines avec. C’est frais. Je n’ai pas de doute sur comment il va se comparer par rapport au Nikon Z6 II.

Enfin, je viens de chez Fujifilm à la base et je pense quand même que quelqu’un qui hésite avec un boitier à 2199 € sur le Nikon Z6 II, il peut aussi se poser la question, si au moins cher au niveau de l’APS-C à 1800 €, quelque part genre, 300, 400 €, ça fait 400 € de moins. Est-ce que finalement, un APS-C ne suffirait pas ? Finalement se poser la question si APS-C contre Nikon Z6 II, est-ce que quelque part, le deal peut le faire ? Est-ce qu’on voit là aussi une différence ? Bref, de toute façon, j’ai une grosse communauté Fujifilm et j’essaye toujours d’inclure Fujifilm, même si j’essaye de vous le justifier par rapport à une recherche de boitier idéal.

Comparatif Vidéo

J’espère que ça va être intéressant de couper en deux parties. Ici, on va avoir une première partie avec surtout de la vidéo. Dans la seconde partie qui sortira demain, on verra surtout la partie photo. On ira dans Lightroom. J’ai plein de choses à vous montrer par rapport à la dynamique, à la montée en ISO, aux couleurs aussi, par rapport au RAW, par rapport au JPG, toute la partie photo par rapport à la rafale en photo. Ça a été marrant à tourner la rafale en photo, parce qu’il faut quatre télécommandes pour arriver à déclencher les quatre. C’est vraiment une organisation et j’espère que quelque part, ça intéressera quelqu’un parce que franchement, c’est difficile à organiser. Même si au fur à mesure que je fais ces tests-là, j’essaye de progresser.

Détection des yeux/visage

Le premier test, c’est juste un test pour voir un peu l’eye AF et la détection du visage. Je ne sais pas pourquoi sur le Sony, je n’ai pas le petit point de l’œil qui apparait alors qu’il était bien mis dans le menu. En tout cas, je vous montre ce que j’avais, moi, à l’écran. Concrètement, le Canon R6, il est en haut à droite. C’est lui qui a le meilleur écran parce qu’il est filmé directement avec l’enregistreur externe. Petite anecdote quand même, l’enregistreur externe, à la base, il était voué au Nikon Z6 II. C’était lui qui devait avoir la meilleure image. C’était mon but, c’était mon objectif. Sauf qu’au moment où j’ai voulu le brancher, je me suis aperçu que c’est un mini HDMI sur le Z6 II. C’est un format qui est assez peu courant et en définitive, le Z6 II, du coup, j’ai dû le filmer à l’iPhone. C’est pour ça que vous avez les images comme ça. Il a fallu trois iPhone. On a récolté tous les iPhone de tout le monde pour essayer de faire ça. Voilà pour la petite histoire.

Canon loin devant

Ici, ce qu’on voit avoir, déjà c’est que le Canon R6, je vous l’ai dit, pour moi, c’est probablement le meilleur autofocus sur le marché aujourd’hui. Il est absolument impeccable. Le Sony, A7R IV, A7C, n’est finalement pas si excellent que ça quand on le compare notamment avec Canon R6. Le Z6 II s’en sort pas si mal, même si, comme vous pouvez voir, il met du temps à choper le visage. Mais je trouve que les résultats ne sont pas si mal. J’ai été agréablement surpris en me disant que les performances étaient franchement plutôt bonnes.

On voit le X-T4 qui est juste à côté. Le X-T4, on connait un peu son affichage. Il est un peu plus long que les autres. Il va pomper un peu plus que les autres. Et surtout, il a cette espèce de lag où on a toujours la petite boite de l’œil qui est en train de courir derrière la bonne position.

Test autofocus

On fait des tests à gauche, à droite, devant, derrière. Je vous laisse regarder. L’idée ici, c’est juste de pouvoir jauger un peu. Même pour moi, ça me permet de jauger comment ils se comparent les uns avec les autres. Des fois, on a l’impression qu’il allait faire beaucoup mieux. Vous voyez, le Canon R6, il s’est planté là. Quand il se plante comme ça, le Canon R6, il met vachement de temps à revenir sur le bon autofocus. C’est quelque chose qui lui arrive de temps en temps. Là, on peut voir que l’A7R IV est complètement planté aussi. Vous voyez là, j’accélère et on va voir que le Z6 II qui est en bas à droite, franchement, il suit quand même plutôt bien. C’est parfaitement net. Le seul qui est planté, c’est le Sony. Je ne sais pas pourquoi le Sony, il a du mal. Ça y est, il vient de récupérer.

Rafale & Blackout

Dans ce deuxième test, je voulais vous montrer l’impact de la rafale. Moi, je suis quelqu’un qui fait quand même pas mal de rafale. J’utilise beaucoup l’autofocus. Une des choses que j’ai appris à apprécier sur un hybride, c’est l’absence de blackout. Le blackout, c’est un voile noir qui apparait lorsque vous faites une rafale. Ici, j’ai voulu vous montrer le blackout sur ces quatre marques-là. On va regarder la rafale. En fait, ce dont on s’en aperçoit, c’est que vous n’avez quasiment pas de blackout sur le Canon R6. La manière dont c’est fait, vous n’avez pas de blackout. Vous n’avez pas de blackout chez Fuji. La manière, dont c’est fait, fait que vous n’avez pas de blackout. Vous voyez l’image précédente à la place et c’est beaucoup mieux. Par contre, sur le Sony et sur le Nikon, on a un blackout qui est quand même assez important et qui, franchement, est gênant. Au moment où vous faites la rafale d’avoir ce voile noir, c’est beaucoup plus agréable de voir ce qu’on voit dans le Canon ou ce qu’on voit dans le Fuji.

Problème autofocus

Un autre exemple où cette fois-ci, je reste sur place, mais je tourne juste pour perturber un peu le mécanisme d’autofocus. On peut voir qu’en haut à droite, sur le Canon, c’est une véritable machine de guerre. Vous voyez ici, le Canon reste quand même pas mal sur l’œil. Le Nikon y arrive pas si mal. Le Fuji aussi a l’œil. Le Sony, je ne sais pas du tout ce qu’il fait, on est en plein blackout. Ici, au fur et à mesure que je mets pause, j’ai du mal finalement à avoir des images, sur le Nikon et sur le Sony, qui ne soient pas des voiles noirs parce que ça représente, à chaque fois ici, une bonne portion. Ici, à noter que je fais ces tests-là en prenant des photos.

Je me suis aperçu et il y a énormément de vidéos qui ne prennent pas de photos en vous montrant les autofocus. En fait, on se rend compte que ce blackout dont je vous parle ici perturbe énormément l’autofocus. Parce que l’autofocus aussi perd la vue du sujet et il se met à hésiter. Quelque part, vous n’avez pas les mêmes performances autofocus selon si vous êtes vraiment en train de prendre des photos, comme je suis en train de prendre des photos ici, ou si vous êtes juste en train de faire une démo. Donc, les photos, on les verra dans la deuxième partie justement pour calculer le nombre de photos loupées pour chacun de ces appareils.

Test de l’autofocus en action

Deuxième test où là cette fois-ci, je me contente de courir vers l’appareil photo. Ici, vous voyez sur le Sony et le Nikon, je suis sans arrêt en voile noir. Mais ici, ce qu’on peut voir, c’est que le Fuji a l’air un peu perdu. Le Fuji est un peu perdu. On va reprendre la rafale. Vous voyez, je recule. Le Sony, je ne sais pas pourquoi ils vont me tuer chez Sony, mais il n’a pas performé si bien que ça sur cette série de tests. Comme quoi, il y en a qui me disait au début, j’étais fou de Fuji, puis j’étais fou de Sony. Puis maintenant, pour certains, je suis fou de Canon. En fait, je suis fou de personne. Moi, je suis fou des bonnes performances et quand ça performe bien, je vous le dis. Quand ça ne performe pas génial génial, je vous le dis aussi. Et là, je ne sais pas ce qui s’est passé.

Je trouve que Nikon s’en sort pas mal. Il est assez réactif, il trouve bien le visage, il trouve bien l’œil, même quand je suis de profil. Vous voyez là, je suis en train de courir et là je suis en pleine course et le cadre du visage sur le Nikon est au bon endroit. C’est quand même plutôt bon signe. On peut voir que le Fuji, lui, est complètement perdu. Par contre, il y a un gros blackout sur le Nikon Z6 II qui quand même est gênant au moment où vous faites une rafale.

Qualité de la vidéo

Alors là, je suis plus en train de filmer l’écran arrière. Je suis en train de vous montrer des vraies vidéos, des fichiers vidéo qui ont été enregistrés avec les appareils photo. Ici à gauche le Canon R6 et à droite, le Nikon Z6 II. Le Z6, lorsqu’il est sorti, j’ai vu des vidéos qui disaient qu’il y avait une accentuation de la netteté qui était absolument abusée sur le Z6 et que, parfois, c’est vrai que c’est un peu trop.

Ici, concrètement, j’ai été étonné. Alors c’est vrai que de prime abord, quand on regarde la qualité de la vidéo du Z6 II, on se dit wow, elle est absolument incroyable la qualité de cette 4K. Mais c’est vrai aussi qu’on voit une accentuation de la netteté qui est absolument dingue. Moi, je n’ai jamais vu ça sur aucune autre marque. Et le Z6 II, on voit qu’il a exactement le même défaut ou qualité. Il y avait une vidéo part Max Yuryev qui montrait ça justement sur plein de plans. Il montrait sur des bâtiments, sur des briques. Parfois, c’est un peu too much.

Ici, on a presque l’impression que la qualité de la 4K du Canon R6 est vraiment moyenne à côté. Mais c’est vraiment une accentuation de la netteté à un point que je n’ai jamais vue sur d’autres appareils. Alors, c’est vrai que de prime abord, on a l’impression de voir quelque chose qui est absolument magnifique. Mais quand on regarde dans les détails ici, les poils de barbe sont vraiment méga accentué par rapport à la réalité. Ça donne une image qui est extrêmement sharp, extrêmement nette.

Ici, c’était sur un plan fixe, c’était justement pour juger un peu de la qualité de la 4K. Maintenant, finalement, je fais confiance. L’autofocus est en automatique. Je lui demande juste de choper le visage et de le suivre. Donc là, on va voir, je me contente par une petite marche comme vous pouvez voir. Le Z6 II n’a pas pompé une seule fois. Là, j’avance et je recule doucement. Et là, on voit déjà les premières limites dans le sens où là, cette fois-ci, je suis arrivé un peu à le perdre parce que, justement, j’ai fait un mouvement avant-arrière.

Comparatif stabilisation

En tout cas, j’ai vraiment l’impression que la stabilisation du Canon est absolument dingue. Il n’y a pas de stabilisation numérique activée sur ces boîtiers-là. Ça n’existe pas sur le Sony A7R IV. Ça existe par contre sur R6, le Z6 II et sur le Fujifilm.

Ce qu’on a pu voir aussi, mais probablement que vous l’avez loupé, c’est qu’ici, on a fait un changement d’exposition. Je vais vous le montrer, changement d’exposition. Si vous suivez mes vidéos, je vous ai dit que le Canon R6 n’est pas très bon sur le changement d’exposition. Ça a tendance à rester tout noir ou tout blanc. Ici, vous voyez, elle va passer dans le jour. Forcément, ça va être surexposé. Donc, là, on peut voir que tous les boîtiers au début sont surexposés. Le Nikon Z6 est celui qui change le plus rapidement l’exposition. On en reparlera, évidemment, mais regardez les couleurs des verts derrière au fond, entre le Canon et le Nikon, on en reparle dans la deuxième partie les couleurs.

Comparatif rolling shutter

Un petit plan de rolling shutter. Ici, on voit déjà des choses, je ne sais pas si vous l’avez vu. Ici, c’est le Sony A7 III en bas. On voit que le Sony A7 III a le pire des rolling shutter de ces quatre boitiers. C’est celui-ci aussi, je vous ai dit, le Sony A7 III, il a 2 ans et demi. Ce n’est pas tout à fait la même génération que les autres qui viennent juste de sortir. Il faudra faire ça avec l’A7 IV. Mais clairement, on voit le rolling shutter ici, c’est absolument violent par rapport aux autres.

Ce qu’on peut voir, c’est que le meilleur rolling shutter de ces quatre-là, c’est probablement le Canon R6. Ici, on le voit bien. Le Z6 II s’en tire pas si mal, mais on peut voir qu’il est plutôt 3e, après le Canon, le Fuji, le Nikon et enfin le Sony en dernier. En tout cas, c’est mon sentiment. Après avoir étudié ces images-là, on peut voir que ça fait une différence quand même.

Voilà pour la première partie de cette vidéo qui était consacrée surtout à partager avec vous quelques plans en vidéo. Sur la seconde partie, on va aller dans Lightroom et on va regarder ces photos.

DAMIEN BERNAL

Sur le même sujet ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :