Test Canon RF 35 mm f1.8 Macro IS STM : Pas cher, Pas bon ?

TEST canon rf 35mm 1.8 macro

Ce Canon RF 35mm f1.8 est l’un des premiers objectifs sorti en monture Canon RF. Il est léger, compact, pas cher et il a un mode macro ! Vous pouvez aussi bien le monter sur un Canon RP, un Canon R ou les derniers Canon R5 et R6. Mais avant de l’acheter, que faut-il savoir sur cet objectif ?  

Les caractéristiques du Canon RF 35mm f1.8 MACRO STM 

Cette optique a la double particularité d’être lumineuse grâce à son ouverture de f1.8 tout en ayant le sigle macro. Attention, ce n’est pas un vrai objectif macro puisque le rapport de grossissement n’est que de 0,5 x. Mais c’est largement suffisant pour s’amuser à faire des gros plans ! Pour plus d’infos, voici la fiche technique de ce Canon RF 35mm f1.8 : 

  • Type de monture : Canon RF
  • Dimensions : 74 x 62 mm 
  • Poids : 305 g 
  • Ouverture maximale : f/1.8
  • Ouverture minimale : f/22
  • Rapport de reproduction : 0,5 x 
  • Distance de mise au point minimale : 0,17 m 
  • Diamètre du filtre : 52 mm 
  • Tropicalisation : non 
  • Stabilisation : oui 
  • Pare-soleil : non-inclus dans la boîte
  • Prix : 549 € 

Un autre atout de cette optique, c’est sa compacité. C’est d’ailleurs elle la plus compacte de toute la gamme Canon. Elle tient dans la main ! 

Concernant la construction physique, on retrouve tout ce qu’il faut : 

  • Bague de mise au point électronique 
  • Bague de contrôle pour attribuer une fonction (vitesse, ISO, ouverture, correction d’exposition…) 
  • Bouton pour activer ou désactiver la stabilisation 
  • Bouton pour mettre l’autofocus ou la mise au point manuelle 

À noter : cet objectif s’allonge et se rétracte en fonction de la mise au point. 

Les performances optiques du Canon RF 35mm f1.8 

Passons maintenant à ce qu’il a vraiment dans le ventre. Piqué, autofocus, défauts optiques, mode vidéo, stabilisation… On analyse tout ! 

Exemples de photo qu’il délivre 

J’ai surtout testé cet objectif avec le Canon R5 et son capteur ultra haute résolution de 45 Mpx. Si vous avez un Canon R6 de 20 Mpx ou un Canon RP de 26 Mpx, les résultats seront forcément encore meilleurs qu’avec le Canon R5. 

Alors évidemment, on est sur une optique parfaite pour du portrait environnemental, mais pas que ! Une focale de 35 mm permet de faire plein de choses : paysages, scènes de rue, gros plan… Vous allez pouvoir vous amuser 😉 

En plus, la manière dont les couleurs sont rendues est vraiment fidèle à ce que Canon sait produire. Une belle réussite ! 

Analyse du piqué avec les photos de mire 

À f/1.8

Le piqué est plutôt bon, sans être fabuleux pour autant. On n’est pas au niveau excellent qu’on pourrait obtenir sur le Canon R5, mais le résultat est parfaitement acceptable. 

Sur les côtés, c’est exactement la même chose. Il ne faut pas s’attendre à avoir une belle homogénéité dès la grande ouverture. 

À f2.8

Le simple fait de passer de f1.8 à f2.8 offre un gain de qualité assez important au centre. Les côtés s’améliorent aussi nettement. 

À f4, le piqué optimal 

Pour obtenir le meilleur piqué avec cet objectif, il faut fermer à f2.8 ou f4. C’est à ces ouvertures que vous obtiendrez la meilleure homogénéité entre le centre et les côtés. Ensuite, le piqué commence à diminuer à partir de f5.6 (aussi bien au centre que sur les côtés). 

À f16 

La diffraction est rentrée en jeu et l’image est beaucoup moins qualitative que ce qu’on avait à f1.8. Je vous conseille donc d’éviter d’utiliser cette focale aux ouvertures minimales. 

Le bokeh 

Comme vous avez pu le voir sur les photos de portrait ci-dessus, le bokeh est globalement doux, (peut-être un peu agressif). 

Sur les extrémités, les billes prennent des formes d’œil de chat. Au centre, elles sont bien rondes et sans onion-ring ou aberrations chromatiques. Et même si vous fermez à f2.8, le bokeh sur les côtés ne devient pas circulaire pour autant. 

L’autofocus 

Sur plusieurs séries de rafale, je me suis bien rendu compte que cet objectif avait un moteur STM. On atteint rapidement ses limites avec le Canon R5, alors qu’avec un Canon EOS R ou RP, il y a de la marge pour atteindre les limites ! 

Lorsque le sujet va trop vite, on sent bien que le moteur AF de l’objectif n’est pas forcément capable d’aller aussi vite que l’appareil. Finalement, l’objectif limite un peu le Canon R5. 

Mais attention, ce n’est pas un mauvais autofocus pour autant ! C’est juste qu’il n’est pas 100 % performant sur une rafale de 12 i/s avec le Canon R5 ou R6

Et même parfois sur des sujets qui bougent très peu, la mise au point hésite quand même. Résultat, on peut obtenir ce type de photo qui manque clairement de piqué. 

Le mode macro 

L’avantage de cet objectif, c’est de disposer d’un mode macro qui vous permet un rapport de grossissement de 0,5 x. Grâce à ça, vous pouvez vous approcher très près de plein de petits objets. 

La stabilisation 

Elle marche plutôt bien. Lorsque je l’enclenche sur l’objectif, on voit bien la différence (même à main levée). 

Par contre, lorsque j’ai fait des tests en mouvement (pour du VLOG par exemple), la stabilisation était un peu moins efficace. C’est plus limité que sur d’autres optiques comme le RF 85mm f2 dont la stabilisation m’a bluffé. On n’est donc pas sur une stabilisation du même calibre. Sans être mauvaise, elle n’est pas non plus exceptionnelle pour autant ! 

Le mode vidéo

En vidéo, ce 35mm f1.8 fait très bien le boulot. Sur un sujet qui se déplace vers moi, la mise au point suit très bien sans pomper. Il peut y avoir quelques hésitations, mais elles se voient très peu. 

Sur tous les plans vidéos que je lui ai demandé, il s’en est sorti sans problème. 

La seule limitation, c’est en transitionnant entre un objet éloigné et un objet plus près en mode macro. Dans ce cas-là, il ne faut pas aller trop vite pour ne pas perdre le focus. 

J’a également tourné plein de vidéos pour ma chaîne Youtube avec ce RF 35mm f1.8 et il a bien fait le job ! Pas de pompage dans les vidéos, l’AF a bien suivi sur des scènes de type face caméra. Le seul défaut que j’ai remarqué, c’est qu’il est un peu bruyant. Le micro peut capter certains bruits, donc il ne faut pas s’attendre à une optique 100 % silencieuse. 

Les défauts optiques 

Sa gestion des défauts optiques est globalement bonne :

  • La distorsion est minime. 
  • Le flare n’est pas un problème (mais attention, l’objectif n’est pas fourni avec un pare-soleil) ; 
  • Les aberrations chromatiques peuvent être assez présentes à f1.8.
  • Le vignettage est plus problématique (quasiment 3 stop), mais il diminue dès que vous passez à f2 et f2.8. Il faut fermer à f4 pour s’en débarrasser complètement. 

Mon avis sur le Canon RF 35mm f1.8 MACRO STM

Vendu à 549 €, je trouve que c’est un objectif qui fait très bien son job. Si vous cherchez une optique compacte avec une grande ouverture en monture RF et un mode macro, ce RF 35mm f1.8 a de quoi vous plaire. 

En intérieur ou dans les endroits sombres, vous n’aurez pas besoin de trop monter dans les ISO, vous pouvez faire des gros plans, du portrait, du paysage… Et quel que soit votre appareil, cet objectif s’adapte. Sachez simplement que vous n’aurez pas le meilleur des piqué à pleine ouverture sur le Canon R5. Mais avec le Canon R6 ou RP, aucun souci ! 

Alors, que pensez-vous de ce RF 35mm f1.8 ? Donnez-moi votre avis et n’hésitez pas à nous rejoindre sur la page Facebook des propriétaires Canon. Vous y trouverez plein de conseils et d’astuces pour votre hybride Canon 😉 

Retrouvez la
Masterclass Canon sur
http://masterclass-canon.com/

notice Canon
notice Canon

DAMIEN BERNAL

Sur le même sujet ...

%d blogueurs aiment cette page :