nouveau guide : "La vérité sur les belles photos" (gratuit)

Test Canon R6 Mark II : impressionant !

test Canon R6ii

Table des matières

Le Canon R6 Mark II débarque aux côtés du Nikon Z6 II et du Sony A7 IV, ces deux concurrents. Et ça va faire mal ! Si le Canon R6 premier du nom a pu être critiqué pour sa définition un peu juste de 20 Mpx, le R6 Mark II passe à 24 Mpx avec un nouveau capteur. Sans parler du rolling shutter ultra rapide, des performances vidéos ou des algorithmes AF redoutables… Vous allez voir, c’est du costaud ! Allez fini le suspense, je vous laisse découvrir le fameux test du Canon R6 Mark II

Les caractéristiques du Canon R6 Mark II 

  • Capteur : CMOS plein format de 24,2 Mpx 
  • Processeur : Digic X
  • Monture : RF 
  • Autofocus : Dual Pixel AF II, 4897 points 
  • Viseur électronique : OLED, 3,68 millions de points  
  • Écran : tactile, orientable, 1,62 millions de points
  • Taille de l’écran : 3 pouces
  • Sensibilité ISO : 100-102400 ISO (extensible à 50-204800 ISO)
  • Mode vidéo : 6K 60p (HDMI), 4K 60 i/s, Full HD 120 i/s (sans crop) 
  • Tropicalisation : oui (résistant poussière et humidité)
  • Dimensions : 138,4 × 98,4 × 88,4 mm
  • Poids : 670 g
  • Prix lancement : 2 899 € 

Bon à savoir : en achetant l’objectif via mon code créateur « Damien », vous profitez de 10 % de réduction sur les masterclass !

Canon R6 Mark II : d’excellentes performances 

À l’occasion du test du Canon R6 Mark II, Canon m’a permis de l’utiliser pendant 2 semaines. Et je peux vous dire que je ne l’ai pas ménagé ! Je l’ai mis à l’épreuve dans toutes les situations possibles et inimaginables : paysage, portrait, basse lumière, parc d’attractions avec des manèges à toute vitesse, photo de rue… Testé à toute épreuve ! 🔥 

Rafale 40 i/s 

Image tirée d’une rafale 40 i/s

Grande nouveauté : le Canon R6 Mark II propose désormais une rafale à 40 i/s en obturation électronique. En obturation mécanique, on reste sur une rafale à 12 i/s. 

Je ne sais pas si vous vous rendez compte de la rapidité, mais 40 i/s, ça vous permet d’avoir 34 photos pour une seule et même seconde. Très pratique pour choisir pile la bonne photo et le moment précis que vous voulez. D’autant plus que le taux de réussite est quand même à 97 % ! Ça fonctionne très bien. 

Normalement, c’est le genre de fonction qu’on retrouve uniquement sur des appareils à 6 000 € !

Rolling shutter

Sur ce Canon R6 Mark II, Canon introduit un nouveau capteur et ne recycle pas un ancien capteur comme c’était le cas avec le Canon R7. Certaines rumeurs disent que c’est une version adaptée du Canon R3. Au vu de la rapidité du capteur, c’est possible ! On est vraiment sur le rolling shutter le plus rapide que j’ai pu tester (hors capteur empilé bien sûr). 

💡 Définition rolling shutter : le temps que met l’obturation électronique à lire le capteur. 

Alors attention, le rolling shutter n’est pas aussi bon qu’avec un capteur empilé. Mais sur un capteur non empilé, ça reste le meilleur rolling shutter que vous pouvez avoir. 

Un rolling shutter aussi bon et une rafale de 40 i/s, c’est du jamais vu à ce prix-là ! 

Montée en ISO

Malgré le passage de 20 Mpx à 24 Mpx, la montée en ISO reste identique à celle du Canon R6 1ère génération qui était déjà saluée pour ça. On conserve ce point fort. Même à 12 800 ISO, j’ai presque l’impression que le R6 Mark II est meilleur. À 25 600 ISO, les fichiers restent propres et utilisables. 

Dynamique 

Aucun compromis n’est fait sur la dynamique. Elle se rapproche beaucoup de celle du Canon R5 : on gagne 1,5 stop par rapport au Canon R6 de première génération. 

Nouveaux algorithmes autofocus

Le Canon R6 Mark II profite des nouveaux algorithmes AF du Canon R3 (Deep Learning) et de toutes les nouveautés du Canon R7. Et Canon l’a encore amélioré en ajoutant la détection des trains, des chevaux et des avions (en plus de la détection des humains, des animaux et des véhicules). On est vraiment sur l’AF le plus avancé disponible sur le marché ! 

J’ai fait mes tests habituels avec ma chienne qui court à toute vitesse et le Canon R6 Mark II s’en sort très bien ! Et pourtant, c’est loin d’être le cas pour tous les boîtiers. 

Le taux de réussite de la rafale à 40 i/s est très bon : 93 %. Je peux zoomer sur n’importe quelles photos, elles sont toutes bonnes. 

Je me suis aussi amusé dans un parc d’attractions avec un grand 8 qui avoisine les 180 km et des accélérations 4G. Dans cette situation, l’AF doit s’adapter en permanence… Et il suit très bien ! 

On arrive à un tel niveau d’autofocus que ça va devenir très difficile pour Canon de s’améliorer. Le Canon R6 Mark II se rapproche d’un boîtier taillé pour l’action. 

Des options bien pratiques 

Le Canon EOS R6 possède deux fonctions très intéressantes : 

  • Mode rafale RAW : permet de récupérer les photos prises 0,5 seconde avant le déclenchement. En animalier, ça change tout ! 
  • Focus Bracketing de mise au point : la fusion des photos se fait en interne. Peu d’appareils proposent cette fonction. 

Stabilisation 

La stabilisation n’évolue pas vraiment, on reste à 8 stops (la référence sur le marché). Le phénomène de wobbling est toujours présent, mais il a été amélioré par rapport au Canon R6 de première génération. 

💡 Définition wobbling : impression de vacillement dans les coins 

Autonomie 

Le boîtier utilise toujours la même batterie Canon, mais surprise… On est sur une autonomie augmentée de 50 % par rapport à la 1ère génération. 


LCDViseur électronique
Autonomie de la batterie étendue Canon EOS R6 Mark II760 images450 images
Autonomie Canon EOS R6 (CIPA)510 images380 images

Sur le terrain, ça m’a vraiment sauté aux yeux ! La batterie tenait toute la journée. Et même après une journée d’utilisation, il me restait entre 30 et 40 % de batterie. 

Canon a expliqué que l’écran et le viseur consomment beaucoup moins d’énergie qu’avant. 

Obturation trop limitée à mon goût  

Finalement, le seul point qui pèche un peu, c’est l’obturation limitée à 1/8000e en électronique et en mécanique. Avec des objectifs haut de gamme qui ouvrent à f1.2 ou f1.8, j’ai parfois été limité sur le terrain. L’idéal, ça aurait été une obturation de 1/16 000. 

Les évolutions du boîtier par rapport au Canon EOS R6

Ce qui ne change pas 

Le boîtier reste identique au Canon R6 sur certains points : 

  • Viseur de 3,69 millions de points 
  • Rafraîchissement de 120x/seconde 
  • Écran 6 pouces retournable 
  • Mode OVF sur le viseur (simule la visée reflex) 
  • Écran bien lumineux en extérieur 
  • Tactile toujours aussi incroyable, aussi bon qu’un smartphone 
  • Capteur couvert pas un rideau pour le protéger contre les poussières 
  • Port micro HDMI encore fragile 
Mode OVF sur le viseur 

À noter : on conserve un stockage avec 2 ports SD UHS-II. C’est une très bonne nouvelle pour ceux qui ne veulent pas investir dans une carte CF Express, des adaptateurs ou des nouveaux lecteurs. 

Je suis très content de ce choix, ça permet d’avoir 2 fois le même stockage plutôt que de mélanger un port CF Express et un port SD. 

Au niveau de l’enregistrement, la carte SD est poussée dans ses retranchements, mais elle tient ! 

  • En obturation mécanique : à 12 i/s, rafale illimitée en C-RAW 
  • En obturation électronique : à 40 i/s, rafale limitée à 3,5 secondes (s’arrête au bout de 140 C-RAW) 

Pour moi, c’est largement suffisant. Avec 40 i/s, vous pouvez détailler une action comme jamais. C’est de la folie ! 🔥

Ce qui change 

Canon a quand même apporté quelques changements sur le boîtier du R6 Mark II : 

  • Switch ON/OFF mieux positionné (à droite) ; 
  • Nouveau switch photo/vidéo sur la partie gauche ; 
  • Molette des modes opérante en photo et en vidéo (possibilité d’utiliser les modes PASM en photo et en vidéo, ainsi que les C1, C2, C3) ; 
  • Grille de flash avec interface multi pour accueillir des accessoires (micro sans fil) ; 
  • Forme du joystick plus ergonomique (même si je préférais la forme creusée de l’ancienne) ; 
  • Port USB-C compatible avec la fonction webcam sur ordinateur. 

Canon R6 Mark II : un monstre en vidéo 

Pour vous donner un aperçu, voici les caractéristiques vidéos du Canon R6 Mark II : 

  • 4K 25 FPS et 4K 50 FPS sans crop, les deux sont oversamplés (la meilleure qualité de 4K sur le marché) ; 
  • Plus de limitation des 30 minutes d’enregistrement ;
  • Pas de surchauffe ;
  • Plus de limitation des modes ; 
  • Accès aux modes C1, C2, C3
  • Ralentis 1080p à 180 FPS ; 
  • 6K 60 FPS en ProRes RAW via le port HDMI. 

Attention, on n’a toujours pas de ALL INTRA, tout est en LONG GOP. Et le 4:2:2 10 bits s’active uniquement en C-Log 3 ou en HDR PQ. 

💡 Tout savoir sur la taille des fichiers vidéos et tous ces termes compliqués dans cet article.

Plus de surchauffe 

J’ai pu filmer pendant 1h35 sur une seule batterie en 4K 25 FPS. Et encore, le boîtier s’est arrêté car il n’y avait plus de batterie et je n’ai pas trouvé nécessaire de faire ça en étant branché sur une alimentation. 

En 4K 60 FPS, j’ai filmé pendant 50 minutes avant d’arrêter. Le témoin de surchauffe était à peu près à la moitié. Est-ce qu’en filmant plus longtemps, j’aurais atteint la surchauffe ? Bonne question ! 

En bref, le problème de la surchauffe a clairement été résolu. 💪

Des options vidéos intéressantes 

Avec ce Canon R6 Mark II, Canon introduit quelques nouveautés en vidéo : 

  1. La compensation numérique du focus-breathing : active un petit crop de 20 %, mais permet de compenser totalement le focus-breathing des objectifs. Attention, ce n’est pas compatible avec tous les objectifs (le RF 100 mm macro n’est pas pris en charge pour le moment).
  2. Le choix entre détection ou détection priorité : fonction très utile pour éviter un focus sur l’arrière-plan quand vous faites un face cam et que vous sortez du plan. Vous pouvez maintenant activer uniquement la détection sur humain, ce qui permet à l’appareil de ne pas changer sa mise au point et de conserver ce joli flou d’arrière-plan.
  3. Les fausses couleurs : on reprochait à Canon de perdre les niveaux audio et l’histogramme pendant qu’on filme. Désormais, les niveaux audio apparaissent bien pendant l’enregistrement et Canon a introduit l’option des fausses couleurs. Très utile pour apprécier l’exposition du plan et monitorer l’exposition pendant l’enregistrement vidéo. 

Rolling shutter

C’est ce qui se fait de mieux sur un capteur non empilé et c’est identique à ce que proposent le Canon R5 ou le Panasonic GH-6. Sachant qu’on est sur de la 4K oversamplée sans aucun crop, je trouve que c’est une très belle performance ! 

Dynamique

La dynamique n’a jamais été le point fort de Canon. On n’a pas de Canon Log 2 qui offrirait une dynamique de référence, on se contente du C-Log 3 qui limite un peu la dynamique à 13 stops théoriques. Dans les faits, on est plutôt aux alentours de 11 stops. 

C’est mieux que le Canon R6 1ère génération, mais on reste quand même 1 à 2 stops inférieurs par rapport à la concurrence. Malgré tout, on égale la dynamique du Canon R5. 

J’espère vraiment qu’un jour ou l’autre, Canon va nous mettre du C-Log 2. On voit bien en photo et en RAW que le capteur est capable d’aller encore plus loin ! 

Montée en ISO 

La montée en ISO est très similaire à celle du Canon R6 première génération, il n’y a pas grand-chose à rajouter. 

En conclusion

Ce Canon R6 Mark II, c’est une vraie formule gagnante. À ce niveau de prix là, il fait très mal à la concurrence ! L’évolution par rapport au Canon R6 première génération est significative : rolling shutter, AF, rafale, mode vidéo… Je valide ! 👌

9/10

  • Rolling shutter le plus rapide du marché
  • Autofocus intelligent et flexible
  • Ergonomie du boîtier
  • Rafale ultra rapide de 40 i/s
  • Mode vidéo complet
  • Obturation limitée à 1/8000e

Navigation

Catégories

5 erreurs de débutants

couverture BlogPhoto

À propos

Damien BERNAL

Je m’appelle Damien BERNAL et j’ai créé ce blog pour partager ma passion avec vous.  Sony avec sa gamme Alpha a créé un univers très riche et nous allons l’explorer ensemble. Les articles sont la pour répondre à vos questions.

Partager

3 réponses

  1. C’est un bide de com ! Vous annoncez le test du R6 mais c’est sous condition de répondre oui à toutes les questions. Nul de chez nul …. Et vous tous qui, au final, veulent des candidats payants à vos formations, c’est bien le seul but. Allez bye il y a plein de bons tests par ailleurs des R6 R7 and more

  2. Bonjour
    Quelques évolutions intéressantes sur ce boitier, mais sans doute pas assez pour ceux qui ont déjà un R6 en leur possession.
    A mon sens, rien de vraiment révolutionnaire à se mettre sous la dent.
    Peut-être pour ceux qui veulent faire un mix photo/video, mais si seuleument ils pouvaient orienter un boitier en full photo, je suis sûr qu’il y aurait du public receptif

  3. Une des meilleures « previews » disponible en ligne, même vis à vis de nos confrères américains. Un boulot bien réalisé sachant que vous n’avez eu le boîtier qu’un nombre limité de jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tout (ou presque) ce que vous avez toujours voulu savoir sur les appareils et les objectifs Canon. 

Catégories populaires
Damien Bernal © - Tous droits réservés